Une rémission inédite ouvre des pistes contre le sida

SantéSuite à la rémission d'une jeune femme porteuse du VIH pendant la grossesse de sa mère, les chercheurs se penchent sur cette première.

Une image du virus du sida sur une surface cellulaire.

Une image du virus du sida sur une surface cellulaire. Image: Photo d'illustration/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Des pistes de recherche «extrêmement intéressantes» s'ouvrent après la révélation de la rémission sans précédent d'une jeune Française atteinte du sida à la naissance, a estimé mardi Christine Rouzioux, chef du service de virologie à l'hôpital Necker, à Paris. Ce cas exceptionnel a été dévoilé à Vancouver lors du Congrès international sur le VIH.

Infectée par le VIH durant la grossesse de sa maman, cette Française née en 1996 a été immédiatement traitée par l'antirétroviral zidovudine pendant six semaines. Elle a été diagnostiquée porteuse du VIH «un mois après sa naissance», selon les travaux menés par l'Institut Pasteur, l'Inserm et l'Assistance publique des Hôpitaux de Paris (AP-HP).

Arrêt du traitement

«Deux mois plus tard, et suite à l'arrêt programmé du traitement prophylactique, elle présentait une charge virale très élevée, conduisant à la mise en route d'un traitement associant quatre antirétroviraux» pendant les six premières années de sa vie, a mentionné le Dr Sáez-Cirión de l'Institut Pasteur, à la 8e conférence sur la pathogenèse du VIH qui se tient jusqu'à mercredi à Vancouver.

L'enfant a ensuite «été perdue de vue» par le corps médical et «sa famille a décidé d'interrompre la prise des antirétroviraux».«Revue un an plus tard» par l'équipe médicale, la petite fille «avait une charge virale indétectable (moins de 50 copies d'ARN-VIH par ml de sang)» et il a été alors décidé de «ne pas reprendre le traitement», a noté l'étude.

Premier cas de rémission chez un enfant

Maintenant âgée d'un peu plus de 18 ans, cette jeune femme «présente toujours une charge virale indétectable (...) sans avoir jamais repris d'antirétroviraux». «C'est la première fois qu'on trouve un cas de rémission chez un enfant», a commenté Christine Rouzioux sur iTELE.

«Le virus ne se manifeste pas, elle n'a absolument aucun symptôme, et depuis 12 ans elle vit avec le virus dans ses cellules, dans son organisme, sans aucune progression de l'infection et aucun signe de maladie», a-t-elle expliqué. «On pense que ce traitement très précoce protège bien le système immunitaire et lui permet de développer progressivement des défenses qui font que le système va contrôler le virus, va empêcher qu'il se multiplie», a poursuivi la spécialiste.

Pour la virologue, ce cas inédit «donne une piste de recherche assez importante et intéressante puisque ça montre (...) que le système immunitaire a des ressources pour ce contrôle viral, ce que jusqu'à maintenant nous n'avions absolument pas comme évidence».

«Ce n'est pas le virus qui lui-même est défectif, défectueux. Elle est infectée par un vrai virus, de la même façon que sa maman», a relevé la praticienne. «Donc, on a plus la piste vers la réponse de l'organisme, mais il est possible qu'il y ait aussi des facteurs génétiques qui fassent que cette jeune femme ait une petite résistance à la multiplication du virus». (ats/nxp)

Créé: 21.07.2015, 13h36

Articles en relation

Rémission pour une Française de 18 ans porteuse du VIH

Santé Une jeune Française de 18 ans, porteuse du virus du sida (VIH) pendant la grossesse de sa mère, est en rémission après avoir été sous traitement antirétroviral jusqu'à l'âge de 6 ans. Plus...

Les infections par le sida reculent nettement

Statistiques Les nouvelles infections par le VIH/sida ont chuté de plus d'un tiers depuis 2000, annonce ce mardi l'ONU. Plus...

Résultats prometteurs d'un vaccin expérimental

VIH Un vaccin expérimental contre le VIH, le virus responsable du sida, a produit des résultats prometteurs chez des singes. Plus...

La Russie voit la transmission du VIH s'accélérer

Sida A elle seule, la Russie présente autant de personnes infectées par le VIH que «l'ensemble des pays européens». Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.