Un pas pour le projet de petite navette spatiale

Europe«Space Rider», le projet de petite navette spatiale non habitée de l'Agence spatiale européenne, avance. Lancement prévu en 2021.

Space Rider sera lancé par la future Vega C et déployé en orbite terrestre basse à partir de 2021.

Space Rider sera lancé par la future Vega C et déployé en orbite terrestre basse à partir de 2021. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

L'Europe a fait jeudi un pas supplémentaire dans son projet de petite navette spatiale non habitée. L'agence spatiale européenne (ESA) a signé un contrat avec des industriels en vue du développement préliminaire de ce système de transport réutilisable, baptisé Space Rider.

Le contrat signé à Paris avec Thales Alenia Space et la compagnie italienne ELV (European Launch Vehicle), qui construit la petite fusée européenne Vega, se monte à 36,7 millions d'euros (43 millions de francs).

Space Rider sera lancé par la future Vega C et déployé en orbite terrestre basse à partir de 2021. Le but du projet est de fournir à l'Europe un système de transport spatial «indépendant, abordable et réutilisable» pour organiser des allers et retours de divers chargements dans l'espace proche de la Terre, selon l'ESA.

«Ce sera comme une petite navette spatiale robotique, intégrée avec la fusée Vega C», a déclaré Giorgio Tumino, responsable du projet à l'ESA.

Multiusage

Ce système de transport combinera un module orbital de service et un module de rentrée dans l'atmosphère. «Cela va nous permettre de créer un laboratoire spatial européen pour réaliser des expériences en microgravité, des démonstrations en orbite, des validations de technologies pour toutes sortes d'applications dans les domaines de l'observation de la Terre, de la science, des télécommunications et de l'exploration robotique», souligne Giorgio Tumino.

Le module de rentrée atmosphérique s'inspirera du prototype de véhicule spatial européen IXV (Intermediate eXpérimental Vehicle), qui a fait ses preuves en 2015. C'est Thales Alenia Space qui est responsable de son développement.

IXV, qui était un simple module de rentrée dans l'atmosphère, sera modifié pour pouvoir apporter des charges en orbite et les ramener sur Terre. Le module de service sera dérivé de l'étage supérieur (Avum) de la fusée Vega C. Equipé d'un moteur, celui-ci sera modifié afin qu'il reste en orbite autant que désiré.

Space Rider sera lancé depuis le Centre spatial guyanais de Kourou et pourra emporter des charges allant jusqu'à 800 kg. (ats/nxp)

Créé: 01.12.2017, 01h32

Articles en relation

La NASA montre la respiration de la Terre

Espace Des satellites enregistrent depuis septembre 1997 l'effet des saisons sur notre planète. Résultat: un timelapse spectaculaire. Plus...

Un astéroïde venu d'un autre système solaire

Espace Un astéroïde détecté en octobre était bien un visiteur d'un autre système solaire, ont confirmé des astronomes lundi. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Inquiétude chez les employés de TAmedia
Plus...