Le «pénis du titan» commence à fleurir à Bâle

BotaniqueLe pistil de la plante qui sent mauvais mesure déjà 2,27 mètres de haut et la floraison a débuté. De nombreux curieux sont attendus pour observer le phénomène de courte durée malgré l'odeur de viande pourrie dégagée par la plante.

L'arum titan, ou «pénis du titan», du Jardin botanique de Bâle continue de grandir.

L'arum titan, ou «pénis du titan», du Jardin botanique de Bâle continue de grandir. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

L'arum titan, ou "pénis du titan", du Jardin botanique de Bâle est en fleur. Le pétale géant a commencé à s'ouvrir lundi après-midi. De nombreux curieux sont attendus pour observer le phénomène de courte durée malgré l'odeur de viande pourrie dégagée par la plante.

La fleur se compose d'un pistil jaune de 2,27 mètres de haut et d'un pétale rouge-brun en forme d'entonnoir. Son tubercule pèse plus de 30 kilos. La nouvelle plante est plus imposante encore que celle qui avait fleuri en avril 2011 et qui n'avait pas dépassé la marque des 2 mètres.

Le Jardin botanique prévoit de rester ouvert en permanence jusqu'à mardi soir à 23 heures. L'évolution peut également être suivie via webcam sur le site www.titanwurz.unibas.ch. Lors de la dernière floraison, 25'000 curieux avaient fait le déplacement au Jardin botanique.

Troisième fois en Suisse

Il est très étonnant qu'un arum titan arrive à maturité si peu de temps après la dernière floraison surtout quand il est en serre, estiment des spécialistes du Jardin botanique. A Bâle, il fait 33 degrés dans la serre. Le taux d'humidité se monte à 95%.

Outre les deux floraisons bâloises, le phénomène ne s'est produit qu'une seule autre fois en Suisse: à Berne en 1936. Depuis le début du recensement, au moins 163 floraisons ont eu lieu dans des jardins botaniques du monde entier, selon une liste du jardin bâlois.

L'"Amorphophallus titanum", son appellation scientifique, est la plus grande fleur du monde. Elle pousse normalement dans la forêt tropicale de Sumatra. Le climat chaud et humide de l'île indonésienne est difficile à reproduire sous les latitudes suisses. De plus, la plante attire facilement les parasites.

(ats/nxp)

Créé: 19.11.2012, 18h36

Articles en relation

Le retour de la fleur qui sent mauvais

Botanique Les visiteurs pourront à nouveau suivre ce mois-ci la floraison d'un Arum Titan au Jardin botanique de Bâle. La plante peut atteindre une hauteur de 2 mètres. Son odeur a la particularité d'évoquer le cadavre. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

En droit suisse, un homme ne peut être violé
Plus...