Les papillons sont plus anciens qu'on ne le pensait

SciencesSelon les scientifiques, les insectes ailés virevoltaient déjà sur la planète il y a 300 millions d’années, soit 100 millions d'années plus tôt que prévu.

Les papillons se sont diversifiés en même temps que les plantes à fleurs.

Les papillons se sont diversifiés en même temps que les plantes à fleurs. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'origine des papillons est beaucoup plus ancienne que ne le pensaient les scientifiques. Selon une équipe internationale de chercheurs, les papillons sont apparus il y a environ 300 millions d'années, soit 100 millions d'années plus tôt que prévu.

Cette conclusion émane d'une étude qui vient de paraître dans la revue PNAS. Un entomologiste du Muséum d'histoire naturelle de Genève fait partie de l'équipe qui a mené les travaux, relève mardi l'institution dans un communiqué.

Leurs recherches se fondent sur une approche moléculaire. Elles ont permis de reconstituer l'arbre évolutif le plus complet et le plus robuste jamais établi à ce jour pour ce groupe d'insectes. A noter que cet ordre d'insectes compte plus de 160'000 espèces décrites.

Les analyses ont révélé que les lépidoptères, soit le nom scientifique donné aux papillons, se sont diversifiés en même temps que les plantes à fleurs. Les premiers papillons se nourrissaient probablement de plantes non vasculaires, comme les mousses, avant de pouvoir se nourrir de nectar.

Les résultats de l'équipe internationale confirment par ailleurs que les papillons de jour sont en réalité des papillons de nuit. Ils ont évolué vers un mode de vie diurne leur permettant de se nourrir du nectar des plantes à fleurs plus accessibles le jour que la nuit.

Une autre fonction

Enfin, les entomologistes ont fait une découverte surprenante qui concerne l'origine des organes auditifs utilisés par de nombreuses espèces de papillons de nuit pour détecter et parfois répondre aux ultrasons émis par les chauves-souris. On pensait jusqu'à présent que ces organes avaient évolué chez les papillons de nuit pour leur permettre d'échapper aux chiroptères.

Or, le nouvel arbre phylogénétique révèle que de nombreuses lignées de papillons de nuit ont développé de tels organes auditifs de manière indépendante bien avant l'apparition des premières chauves-souris. Ces organes auraient ainsi pu avoir une autre fonction, comme la reconnaissance de partenaires sexuels, avant de devenir des organes pour détecter la présence de chauves-souris. (ats/nxp)

Créé: 22.10.2019, 17h13

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Dix écoles genevoises cambriolées
Plus...