Paludisme: la résistance aux traitements s'aggrave

AsieJusqu'à 80% des parasites les plus courants en Asie résistent à la combinaison de deux médicaments la plus utilisée contre la malaria.

Image d'illustration.

Image d'illustration. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le problème de la résistance multiple aux traitements des parasites responsables du paludisme s'est considérablement aggravé dans le Sud-Est asiatique, s'alarment des chercheurs. Plus de 200 millions de cas de malaria surviennent chaque année dans le monde.

Ils sont en majorité dus au parasite Plasmodium falciparum, responsable de neuf décès sur dix. Les patients sont généralement traités par des produits dérivés de l'artémisinine, administrés en combinaison avec d'autres médicaments antipaludéens.

Jusqu'à 80% des parasites les plus courants du nord-est de la Thaïlande et, dans d'autres parties de la région, sont maintenant résistants à la combinaison de deux médicaments la plus utilisée (l'artémisinine et la pipéraquine), selon deux études, publiées mardi dans la revue spécialisée «The Lancet Infectious Diseases».

Cette résistance au traitement avait fait son apparition en 2008 dans l'ouest du Cambodge. Les parasites (Plasmodium falciparum), qui se propagent rapidement, ont également acquis de nouvelles capacités de résistance aux traitements, par le biais de mutations génétiques.

«Résultats inquiétants»

Ils provoquent ainsi l'échec d'une association médicamenteuse de première ligne contre le paludisme, la «DHA-PPQ» à base d'artémisinine (dihydroartémisinine associée à la pipéraquine), dans la moitié des cas dans le sud-ouest du Vietnam, dans 67% des cas dans l'ouest du Cambodge et 87% des cas dans le nord-est de la Thaïlande.

«Ces résultats inquiétants indiquent que le problème de la multirésistance à Plasmodium falciparum s'est considérablement aggravé en Asie du Sud-Est depuis 2015», déclare le professeur Olivo Miotto du Wellcome Sanger Institute et de l'université d'Oxford, cosignataire des deux études et qui a codirigé l'étude dite d'épidémiologie génomique.

«Cette souche parasitaire résistante très efficace est capable d'envahir de nouveaux territoires et d'acquérir de nouvelles propriétés génétiques», poursuit-il. Il évoque «la perspective terrifiante» de la propagation du parasite en Afrique, où la plupart des cas de paludisme surviennent.

Une propagation similaire de la résistance à la chloroquine dans les années 1980 a contribué à des millions de décès en Afrique subsaharienne, notent les chercheurs. «L'une des options consiste à remplacer la pipéraquine par un médicament actuellement efficace comme la méfloquine ou la pyronaridine, comme l'ont déjà fait le Cambodge et la Thaïlande», selon l'un des chercheurs, le Pr Tran Tinh Hien (Oxford University Clinical Research Unit, Vietnam). (ats/nxp)

Créé: 23.07.2019, 05h56

Articles en relation

Test à grande échelle d'un vaccin contre la malaria

Afrique de l'Est Après plus de 30 ans de travaux, le premier test grandeur nature et à grande échelle d'un vaccin contre le paludisme débutera ce mardi au Malawi. Plus...

Nouvelles techniques contre le paludisme

Médecine Pour pallier au manque d'efficacité des insecticides sur les moustiques, des chercheurs proposent d'utiliser un médicament antipaludéen sur les moustiquaires. Plus...

Des chiens dressés à renifler le paludisme

Santé Des chercheurs pensent avoir réussi à dresser des chiens pour renifler le paludisme sur les chaussettes des enfants. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Budget 2020: 590 mio de déficit prévus
Plus...