Nouveaux modèles informatiques de neurones

EPFL Grâce à la plate-forme technologique du Blue Brain Project, les chercheurs sont parvenus à reproduire la physiologie et l'activité électrique des neurones.

Un neurone virtuel créé par le Blue Brain Project.

Un neurone virtuel créé par le Blue Brain Project. Image: EPFL

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le Allen Institute for Brain Science américain a créé de nouveaux modèles informatiques de neurones. Particulièrement réalistes, ils ont été conçus grâce aux outils et à l'expertise des chercheurs du Blue Brain Project, basé à l'EPFL.

Les deux institutions ont intensifié leur collaboration, a indiqué jeudi l'Ecole polytechnique de Lausanne (EPFL) dans un communiqué. En tout, 40 modèles de cellules nerveuses du cortex visuel de la souris ont été créés.

Grâce à la plate-forme technologique du Blue Brain Project, les chercheurs sont parvenus à reproduire avec un niveau de détail extrêmement élevé la physiologie et l'activité électrique des neurones.

Le Blue Brain Project est le centre chargé des activités de simulation au sein du méga-programme européen Human Brain Project. Son équipe a récemment publié dans la revue Cell une démonstration de l'efficacité de ses outils de modélisation: leur haut degré d'exactitude, leur capacité prédictive et les découvertes faites, notamment la mise au jour d'un rôle inattendu du calcium dans le cerveau.

Dans le même temps, les chercheurs ont mis ces outils à disposition des chercheurs du monde entier, sur une plate-forme internet.

Modélisation très réaliste

«Cette collaboration avec le Allen Brain Institute préfigure ce que nous tentons de mettre en place», explique Eilif Muller, en charge des simulations au sein du Blue Brain Project, cité dans le communiqué. «Notre objectif est de fournir à la communauté scientifique un outil informatique à même de nous permettre de mieux comprendre le fonctionnement des neurones et des réseaux de neurones».

Les neurones virtuels du Allen Brain Institute reproduisent de manière très précise l'activité biophysique de leurs homologues réels. Tout particulièrement, c'est l'activité des dendrites - la partie réceptrice du neurone - qui a fait l'objet d'une modélisation particulièrement réaliste.

Les chercheurs du Blue Brain Project sont en discussion avec plusieurs équipes scientifiques désireuses d'utiliser leurs outils de simulation, se réjouit Sean Hill, neuroscientifique affilié à l'EPFL. «C'est un moment-charnière du projet: nous travaillons pour un projet suisse, intégré au cur d'un énorme projet européen, et nous nous adressons maintenant à la communauté scientifique du monde entier». (ats/nxp)

Créé: 03.03.2016, 11h38

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

En droit suisse, un homme ne peut être violé
Plus...