Igor et Grichka Bogdanov à Allaman pour «Destination Futur»

PortraitSi les jumeaux ne se ressemblent plus autant, les deux voix graves, douces et posées sont, elles, difficilement différenciables.

Image: OLIVIER ALLENSPACH

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

«N’oubliez pas l’avenir. C’est notre devise, faites-la vôtre», clame Grichka Bogdanov à la foule qui s’est réunie mercredi au Littoral Centre d’Allaman pour le lancement de l’exposition «Destination Futur». A côté de lui, son frère jumeau, Igor, lui aussi vêtu d’une combinaison de cosmonaute argentée, complète le duo inséparable. Les deux scientifiques, écrivains, présentateurs télé sont si à l’aise sur scène qu’on pourrait croire qu’ils y sont nés.

Et pourtant, c’est très loin de cet univers, au château de Saint-Lary, dans le Gers, en France, que les deux petits garçons ont vu le jour. Tout comme leur passion pour la science, la cosmologie et la science-fiction. «Nous avions une bibliothèque dans laquelle se trouvaient plusieurs milliers d’ouvrages. C’est là que nous avons découvert L’astronomie populaire de Camille Flammarion, et les premières images de l’Univers qui nous ont émerveillés», raconte Igor. Source d’inspiration enfantine, ce livre sera leur premier contact avec la vulgarisation scientifique, à laquelle ils se dédieront aussi tout au long de leur carrière.

Débuts télévisés en 1979

Sous forme de multiples émissions télévisées par exemple, telles que Temps X, lancée en 1979 sur TF1. Dans un décor de vaisseau spatial, la tenue brillante était similaire à celle qu’ils portent aujourd’hui, mais les visages ont bien changé. Là où le temps aurait dû laisser ses marques, c’est probablement la main humaine qui a lissé les traits. C’est que chez les Bogdanov, le temps ne défile pas au même rythme que chez le commun des mortels. Alors qu’il s’inquiète de nous avoir fait attendre, Grichka s’amuse: «Il est vrai que la notion quantique du temps relativise tout retard. Il se pourrait qu’il n’existe même pas!» Si les jumeaux ne se ressemblent plus autant, les deux voix graves, douces et posées sont quant à elles difficilement différenciables.

Celle de Grichka reprend son frère, alors qu’il annonce qu’ils possédaient plusieurs lunettes astronomiques étant enfants. «Nous en avions retrouvé une seule.» Puis celle d’Igor reprend son cours. Le tour de parole se fait sans encombre. L’un complète l’autre, sans jamais griller la priorité, tout en calmant les ardeurs scientifiques lorsqu’elles s’échappent dans trop de détails. On sent que tout s’est toujours fait à deux. «Cette lunette était au château. Grichka et moi l’avons remontée sur son trépied pour pouvoir observer la Lune, Jupiter, les anneaux de Saturne.» «Ces observations astronomiques faites à 6 ou 7 ans nous ont ouvert les portes du ciel. Et une fois qu’on les a ouvertes, on ne les referme jamais», ajoute celui qui serait né une quarantaine de minutes après son frère.

«Ces observations astronomiques faites à 6 ou 7 ans nous ont ouvert les portes du ciel. Et une fois qu’on les a ouvertes, on ne les referme jamais»

Si la singulière fratrie passe des heures à observer le ciel, elle se plaît aussi à y évoluer. Après avoir appris à manœuvrer un planeur, ils passent leur brevet de pilote à 16 et 17 ans. «On se souvient très bien de la sensation du premier vol, c’est quelque chose qui nous marque vraiment lorsqu’on est lâché. Le rêve d’Icare, le désir de franchir les collines qui nous entouraient nous a menés à cette passion des machines qui volent», confie Igor.

Mais c’est bien leurs premières amours, la science et le Cosmos, inspirées par un oncle maternel, prince autrichien passionné de cosmologie, que les deux hommes aborderont dans la vingtaine d’ouvrages qu’ils ont publiés ensemble. «A 7 ans, nous nous sommes rendu compte que les étoiles étaient des soleils lointains autour desquelles tournaient des planètes, et certaines d’entre elles devaient probablement, comme la Terre, porter des êtres vivants.»

Livres laboratoires

Des études en physique, en maths et en sciences politiques plus tard, leur premier ouvrage est imprimé alors qu’ils sont âgés de 27 ans. «Trois raisons nous ont poussés à écrire. Tout d’abord, nos livres sont comme des laboratoires, en écrivant nous expérimentons des idées nouvelles, comme celle de l’avant-big bang, et nous apportons des hypothèses. La deuxième est le partage des connaissances déjà éprouvées, qui ne sont pas les nôtres, afin de faire des livres aussi populaires et exacts que possible. La troisième est la campagne qui nous a vus naître et nous a donné le goût de la liberté d’être et de faire. Comme le paysan, nous semons des mots et nous allons récolter des idées.» (TDG)

Créé: 20.10.2016, 09h45

Carte d'identité

Nés le 29 août 1949 à Saint-Lary (F).

Six dates importantes

1965 Premier brevet de pilote pour Igor. Grichka aura le sien l’année suivante.

1969 Le 21 juillet, premiers pas humains sur la Lune. Les deux frères restent éveillés durant presque 36?heures pour y assister.

1976 Sortie de leur premier livre, Clefs pour la science-fiction.

1979 Le 21 avril, lancement de leur émission Temps X sur TF1.

1999 et 2002 Soutenance de la thèse de doctorat en maths de Grichka d’abord, puis celle d’Igor en physique quantique.

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

De nombreux morts dans un attentat en Egypte
Plus...