Des exoplanètes pourraient abriter de l'eau

AstrophysiqueSoeurs jumelles de la Terre, les planètes en orbite autour de l'étoile TRAPPIST-1 contiendraient d'importantes quantités d'eau.

Les planètes les plus éloignées de l'étoile auraient la possibilité d'abriter de la vie. (Jeudi 31 août 2017)

Les planètes les plus éloignées de l'étoile auraient la possibilité d'abriter de la vie. (Jeudi 31 août 2017) Image: Observatoire astronomique de l'Université de Genève

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Les planètes qui gravitent autour de l'étoile TRAPPIST-1 auraient abrité ou abriteraient encore d'importantes quantités d'eau. Cette découverte, si elle se confirme, augmenterait les chances de trouver de la vie sur ces astres semblables à la Terre, a indiqué jeudi l'Université de Genève (UNIGE).

Rayonnement ultraviolet

Le soupçon d'une présence d'eau sur ces planètes provient des premières observations effectuées grâce au spectrographe STIS embarqué sur le télescope spatial Hubble. Les recherches sont conduites par une équipe internationale d'astronomes dirigée par Vincent Bourrier de l'Observatoire astronomique de l'UNIGE.

Cette équipe a étudié la quantité de rayonnement ultraviolet émis par TRAPPIST-1. Les données récoltées laissent penser que les planètes qui orbitent autour de l'étoile naine ultra froide, située à seulement 40 années-lumière de la Terre, pourraient avoir perdu des quantités d'eau colossale au cours de leur histoire.

Vie possible

Les planètes les plus proches de l'étoile pourraient être complètement asséchées. En revanche, celles qui sont les plus éloignées et se trouvent dans la zone dite «habitable», devraient avoir perdu beaucoup moins d'eau. Ainsi, elles auraient la possibilité d'abriter de la vie.

En février dernier, l'annonce de la découverte d'exoplanètes de la taille de la Terre autour de TRAPPIST-1 avait suscité l'engouement de la communauté scientifique. Trois des sept planètes du système se trouvent à la distance requise de leur étoile pour contenir de l'eau liquide, propice au développement de la vie.

Vincent Bourrier se veut prudent. S'il admet que les planètes les plus éloignées de TRAPPIST-1 sont les meilleures candidates pour rechercher de l'eau avec le nouveau télescope spatial James Webb, il relève la nécessité de poursuivre les études afin de déterminer la nature de ces astres et leur potentiel d'habitabilité. (ats/nxp)

Créé: 31.08.2017, 17h44

Articles en relation

Combinaison des astronautes de SpaceX dévoilée

Espace Le patron de la société Elon Musk a publié une image sur Instagram de la future tenue des hommes de l'espace. Plus...

La stratosphère d'une exoplanète détectée

Espace Grâce à des molécule d'eau, des chercheurs de l'UNIGE ont réussi à prouver que l'exoplanète WASP-121 possédait une stratosphère. Plus...

Un Russe, un Italien et un Américain à l'ISS

Espace Trois astronautes ont rejoint la station spatiale internationale vendredi, pour une mission de cinq mois. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

De nombreux morts dans un attentat en Egypte
Plus...