Passer au contenu principal

ZurichL'EPFZ distingue le physicien Jonathan Home

Les travaux de ce chercheur, qui mêlent physique quantique et classique, sont récompensés du prix Latsis.

EPFZ - Giulia Marthaler

Le physicien Jonathan Home a reçu le prix Latsis de l'Ecole polytechnique fédérale de Zurich (EPFZ). Ses travaux se situent à la frontière de la physique quantique et classique et posent les bases des futurs ordinateurs quantiques.

Le chercheur de 37 ans «attrape» les particules, plus précisément des atomes chargés, appelés ions. Il les garde en captivité grâce à des lasers dans de gros appareils spéciaux, générant ainsi des systèmes dans lesquels des phénomènes de physique quantique peuvent se produire, explique l'Ecole polytechnique fédérale de Zurich lundi dans un communiqué.

Mais lui et son équipe ne gardent pas uniquement les ions, ils les laissent interagir les uns avec les autres et observent leurs relations. C'est par ce biais qu'ils créent des systèmes, dont les effets relèvent à la fois de physique quantique et de physique classique.

En examinant un grand nombre d'ions devenus contrôlables, ils parviennent à construire des calculateurs quantiques. Et ils jettent ainsi les bases de futurs ordinateurs quantiques.

La rectrice de l'EPFZ Sarah Springman lui remettra le prix samedi. Il est décerné chaque année et est doté de 25'000 francs.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.