Passer au contenu principal

SciencesL'EPFZ dévoile des panneaux solaires mobiles

Les panneaux produisent moitié plus d'énergie que des dispositifs fixes également montés sur des façades. Ils régulent aussi l'entrée de lumière et donc de chaleur dans les bâtiments.

Les mouvements des panneaux solairs sont contrôlés par un algorithme adaptatif.
Les mouvements des panneaux solairs sont contrôlés par un algorithme adaptatif.
ETHZ @Arno Schlüter

Des chercheurs de l'EPFZ ont développé des panneaux solaires mobiles produisant 50% de courant en plus que les dispositifs statiques. Installés sur des façades, ils permettent en outre de réaliser des économies d'énergie en contrôlant l'intensité lumineuse.

Les panneaux sont montés sur des câbles en acier et chacun d'entre eux peut bouger individuellement sur un axe horizontal et vertical, a expliqué vendredi l'EPFZ dans un communiqué. Leurs mouvements sont contrôlés par un algorithme adaptatif.

Des prototypes ont été testés sur le campus de Hönggerberg à Zurich. Conclusion: par une claire journée d'été, ces panneaux produisent moitié plus d'énergie que des dispositifs fixes également montés sur des façades.

Lumière régulée

En plus de produire de l'électricité, ces panneaux régulent l'entrée de lumière et donc de chaleur dans les bâtiments. Ce faisant, ils réduisent la consommation d'énergie nécessaire pour maintenir une température intérieure adéquate.

Pour déterminer jusqu'à quel point des économies d'énergie pouvaient être réalisées, les chercheurs ont simulé plusieurs scénarios à partir des données récoltées grâce aux prototypes. Ils ont intégré à ces simulations des espaces résidentiels et de bureaux à Zurich, au Caire et à Helsinki.

Fort potentiel pour les bureaux

Les résultats indiquent que le potentiel est plus important dans les bureaux que dans les habitations, par temps chaud que par temps froid, mais surtout dans des zones tempérées comme l'Europe centrale. De fait, plus les conditions sont variables, plus grands sont les bénéfices des surfaces adaptatives.

Une simulation menée pour des bureaux construits selon les standards les plus élevés à Zurich a montré que les façades «intelligentes» permettaient de générer 115% de l'énergie nécessaire pour chauffer et refroidir les bâtiments tout au long de l'année. Un résultat similaire a été obtenu pour des bureaux construits au Caire avant les années 1920 (114% des besoins couverts).

Bientôt testés à Dübendorf (ZH)

Ces panneaux solaires ont été conçus par la chaire d'architecture et de systèmes de construction de l'EPFZ et les résultats des tests ont été publiés dans la revue Nature Energy. Ils équiperont l'unité HiLo en cours de construction sur la plateforme supérieure du bâtiment de recherche Nest de l'Empa à Dübendorf (ZH).

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.