Un énorme cratère découvert sous la glace

GroenlandUn impact de météorite d'un diamètre de 31 kilomètres a été mis au jour par des scientifiques à l'aide d'un radar.


Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Une gigantesque météorite s'est écrasée au Groenland il y a au moins 12'000 ans, créant un cratère plus grand que Paris qui a été récemment découvert sous la glace à l'aide d'un radar, ont annoncé des chercheurs mercredi.

C'est le premier cratère de ce type jamais découvert au Groenland, et sous une couche de glace en général. Il figure parmi les 25 plus grands sur Terre, selon cette étude publiée dans le journal Science Advances. L'impact de ce cratère large de 31 kilomètres sous le glacier Hiawatha pourrait avoir eu des répercussions importantes dans la région, et même à une échelle plus large, selon les chercheurs.

«Il se pourrait que les débris projetés dans l'atmosphère aient affecté le climat et fait fondre beaucoup de glace, il pourrait donc y avoir eu un apport soudain d'eau froide dans le détroit de Nares, entre le Canada et le Groenland, qui aurait affecté les courants marins de toute la région», a expliqué John Paden, co-auteur de l'étude et professeur associé à l'université du Kansas.

Une datation plus précise

«L'impact s'est probablement produit après la formation de la calotte glacière du Groenland, mais l'équipe de recherche travaille encore à une datation précise», a-t-il indiqué.

La découverte a initialement été faite en 2015 à partir de données d'un programme de la NASA, mais une équipe de chercheurs internationaux a travaillé à vérifier ces observations depuis. D'autres données ont été collectées, grâce à des technologies de radars plus avancées.

«Jusqu'ici, il n'a pas été possible de dater directement le cratère, mais son état suggère fortement qu'il s'est formé» entre le moment où «la glace a commencé à recouvrir le Groenland, il y a donc moins de trois millions d'années», et «la fin de la dernière ère glacière» il y a 12'000 ans, a expliqué Kurt Kjaer, du musée d'histoire naturelle du Danemark.

Les chercheurs ont prévu d'effectuer des prélèvements afin d'en apprendre plus sur sa datation et ses effets sur la vie sur Terre à cette époque-là. (afp/nxp)

Créé: 14.11.2018, 20h18

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Amherd, première femme à la tête de l'armée suisse
Plus...