Deux exoplanètes «semblables à la Terre» n'étaient qu'illusions

AstronomieDeux exoplanètes, que des astronomes estimaient potentiellement habitables, n'étaient en fait que des illusions créées par l'activité d'une étoile, ont révélé jeudi des chercheurs.

Deux planètes que certains astronomes estimaient potentiellement habitables n'étaient en réalité que des «signaux» causés par l'activité d'une étoile, ont révélé des chercheurs américains.

Deux planètes que certains astronomes estimaient potentiellement habitables n'étaient en réalité que des «signaux» causés par l'activité d'une étoile, ont révélé des chercheurs américains. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Au moment de l'annonce de leur découverte, l'une des deux exoplanètes, Gliese g, avait été décrite comme la «plus comparable» à la Terre.

Gliese d et g se seraient trouvées à 22 années-lumière (une année lumière équivaut à 9460 milliards de kilomètres) de la Terre dans la «zone Goldilocks» (Boucles d'or), selon les calculs des astronomes, c'est-à-dire dans une zone assez proche et assez éloignée de l'étoile pour que de l'eau puisse y exister.

Trop éloignées de notre planète pour être observées à l'oeil nu ou au télescope, les deux exoplanètes avaient été repérées dans les environs de l'étoile Gliese 581 grâce à l'examen du spectre de cette dernière.

Champs magnétiques ou taches solaires

Or, des astronomes de l'université de Pennsylvania State, pensent que Gliese d et g n'étaient non pas des planètes, mais des signaux envoyés par l'étoile. «Selon nos recherches, les deux planètes dont tout le monde parle n'existent malheureusement pas», a expliqué Suvrath Mahadevan, coauteur de l'étude parue dans la revue «Science».

«Ce qui avait d'abord été perçu comme des signaux envoyés par les planètes était, en fait, causé par l'activité stellaire», a-t-il déclaré. En d'autres termes, les champs magnétiques ou des taches solaires pourraient avoir perturbé la lecture des signaux faite par les astronomes.

Les scientifiques avaient «découvert» six exoplanètes autour de Gliese 581. Mais en écartant l'existence de Gliese g et d - et celle d'une troisième, Gliese f -, il n'en resterait plus que trois, dont aucune n'est habitable. (ats/nxp)

Créé: 04.07.2014, 07h05

Articles en relation

Trois exoplanètes découvertes au sein d'un amas d'étoiles

Espace Les chercheurs ont découvert trois nouvelles exoplanètes dans l'amas d'étoiles Messier 67. L'une d'elles tourne autour d'une étoile semblable au Soleil. Plus...

Un phénomène inédit découvert dans l'Univers

Astronomie Des astronomes américains ont découvert deux exoplanètes (planètes hors du système solaire) dont les orbites autour de leur étoile les situent à très courte distance l'une de l'autre, un phénomène jamais vu dans l'Univers. Plus...

La NASA annonce la découverte de 715 exoplanètes

Astronomie Le télescope spatial Kepler a permis d'ajouter 715 planètes supplémentaires à la liste des mondes connus au-delà du système solaire, a annoncé mercredi la NASA. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.