Passer au contenu principal

Le Blue Brain Project publie le premier atlas numérique du cerveau en 3D

Le logiciel permet à chacun de visualiser n'importe quelle aire du cerveau de la souris, cellule par cellule.

Henry Markram, fondateur et directeur du Blue Brain Project.
Henry Markram, fondateur et directeur du Blue Brain Project.
Laurent Guiraud

Le Blue Brain Project annonce une avancée de taille, qui lui permet de franchir un cap plus que symbolique. Le programme scientifique, qui ambitionne à terme de simuler l’extrême complexité du cerveau humain sur un super-ordinateur, publie aujourd’hui le premier atlas numérique du cerveau d’un rongeur en 3D. «C'est comme passer d'une carte dessinée à la main à Google Earth», image Marc-Olivier Gewaltig, de l’Ecole polytechnique fédérale de Lausanne. L’Ecole est à l’origine de ce projet national de recherche, dirigé par Henry Markram et soutenu par le Conseil des EPF. Le Blue Brain Project fait aussi partie du Human Brain Project, l’ambitieux programme qui, il y a cinq ans, décrochait le milliard d’euros consacré aux programmes phares de la recherche européenne (FET Flagship). Le Blue Brain Project est une partie de ce gigantesque chantier scientifique qui vise désormais à comprendre le cerveau et ses mécanismes.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.