Un pschitt dans le nez et l'envie de jouer disparaît

Addiction aux jeuxDes chercheurs finlandais vont tester l'efficacité d'un spray nasal pour aider les amateurs de jeux de hasard.

Les accrocs ont un «comportement très impulsif», qui doit être traité «en quelques minutes».

Les accrocs ont un «comportement très impulsif», qui doit être traité «en quelques minutes». Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le spray contient du naloxone, un traitement d'urgence des overdoses aux opiacés qui permet d'agir sur la production de dopamine, un neuro-transmetteur lié au plaisir, au rôle central dans les addictions.

«Jouer répond à un comportement très impulsif (...). Le besoin de jouer est immédiat, c'est pour cette raison que nous cherchons un médicament à effet rapide (...). Le spray nasal agit en quelques minutes», a expliqué à l'AFP Hannu Alho, professeur de toxicologie à l'Institut national de la santé et du bien-être de Helsinki. Chaque volontaire - M. Ahlo compte en rassembler 130 - pourra utiliser son spray pendant trois mois. La moitié d'entre eux recevra un spray placebo.

Une première

Selon le chercheur, l'étude est la première en son genre. Des scientifiques avaient auparavant essayé d'utiliser une substance similaire au naloxone, en gélules, mais le traitement n'était pas efficace, au moins une heure s'écoulant avant que le médicament ne fasse effet. Les résultats de l'étude devraient être connus dans un an et demi. (afp/nxp)

Créé: 08.01.2018, 16h07

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Tunisie: un projet de loi veut que les femmes héritent autant que les hommes
Plus...