Un petit coup de Marseillaise par le chancelier Bismarck

Archives sonoresUn enregistrement unique au monde de la voix d'Otto von Bismarck a été retrouvé et identifié, selon un chercheur allemand qui a participé à l'authentification.

Le chancelier de fer avait enregistré sa voix sur l'un des premiers appareils de reproduction phonographique inventés par Thomas Edison.

Le chancelier de fer avait enregistré sa voix sur l'un des premiers appareils de reproduction phonographique inventés par Thomas Edison.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Cet enregistrement réalisé en 1889 sur un cylindre de cire avait été effectué par un collaborateur de Thomas Edison, Adelbert Wangemann, lors d'une tournée réalisée en Europe pour présenter l'appareil d'enregistrement qu'avait mis au point l'ingénieur américain.

Lors de cette tournée, M. Wangemann était retourné dans son pays natal et avait effectué des démonstrations devant plusieurs personnalités, dont Otto von Bismarck, le «chancelier de fer», le 7 octobre 1889 dans sa résidence de Friedrichsruh (nord), explique Stephan Puille, chercheur au sein de l'Ecole supérieure de technique et d'économie de Berlin (Hochschule für Technik und Wirtschaft - HTW).

Le chercheur confirme

«Selon moi, et j'ai une certaine expérience, ce sont bien des originaux», a-t-il déclaré, se disant sûr d'avoir «identifié les cylindres que l'on croyait disparus». M. Puille est l'un des deux scientifiques - avec Patrick Feaster de l'Université d'Indiana - à avoir été sollicités sur le sujet, selon le New York Times, qui a sorti l'information.

L'existence de cet enregistrement était connue des historiens mais ils le pensaient perdu. Le cylindre de cire sur lequel il était gravé se trouvait dans les archives du musée Edison aux Etats-Unis et avait été retrouvé en 1957 mais des recherches n'ont été entreprises qu'à partir de 2005.

Le chancelier chante

Sur cet enregistrement, on peut entendre Bismarck (1815-1898) chanter une chanson en anglais avec un fort accent germanique, puis une autre en allemand, et enfin, quelques strophes, en français, de la Marseillaise. (afp/nxp)

Créé: 01.02.2012, 10h44

Video

Articles en relation

Les archives du «Vogue» américain accessibles en un clic

Presse féminine Les professionnels et amateurs de mode souhaitant consulter les archives du célèbre magazine peuvent désormais le faire en ligne. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Un arbre s'abat au cimetière des Rois
Plus...