Passer au contenu principal

«La vaccination est indispensable!»

La France rend onze vaccins obligatoires. La professeure Siegrist explique pourquoi cette mesure peut se justifier.

Pour la professeure Claire-Anne Siegrist, «il faudrait faire comprendre que les individus forment une collectivité» et que la vaccination nous protège tout en protégeant autrui.
Pour la professeure Claire-Anne Siegrist, «il faudrait faire comprendre que les individus forment une collectivité» et que la vaccination nous protège tout en protégeant autrui.
DR

En ce début de janvier, la France rend onze vaccins d’enfants obligatoires (lire l’encadré). Que penser de cette mesure? Le principe de l’obligation se justifie-t-il? Est-ce la meilleure façon de convaincre ceux qui doutent du bien-fondé des injonctions de santé publique? La Tribune de Genève a interrogé la professeure Claire-Anne Siegrist. Spécialiste mondialement reconnue, la directrice du Centre de vaccinologie des Hôpitaux universitaires de Genève a conseillé le gouvernement britannique sur sa stratégie vaccinale et dirigé la Commission fédérale des vaccinations. Au plus fort de la crise d’Ebola, elle a reconnu que le vaccin testé provoquait des effets secondaires inattendus, suspendant l’essai en dépit de toutes les pressions. Malgré sa réticence envers l’obligation vaccinale, elle explique en quoi cette mesure peut se justifier.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.