«Le sport est de loin le meilleur des médicaments»

MédecineLe CHUV ouvre deux consultations spécialisées pour vous remettre en mouvement.

Le docteur  Mathieu Saubade, médecin du sport au CHUV et responsable de la nouvelle consultation «Conseils en activité physique».

Le docteur Mathieu Saubade, médecin du sport au CHUV et responsable de la nouvelle consultation «Conseils en activité physique». Image: DR CHUV

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Vous aimeriez reprendre le sport mais ne bougez toujours pas de votre canapé? Les spécialistes du CHUV veulent vous motiver. Le Centre de médecine du sport ouvre deux consultations spécialisées. La première est dédiée au check-up précédant la reprise d’une activité physique (lire ci-contre).

La seconde est axée sur le conseil, la planification et la pratique progressive d’une activité «régulière et adaptée». Un accompagnement ouvert à tous: sportifs ou non, enfants ou seniors, avec ou sans problèmes médicaux, sédentaires depuis de longues années… Les détails avec le Dr Mathieu Saubade, médecin du sport, chef de clinique et coresponsable du projet.

«La consultation s’adresse à ceux qui ne savent pas trop comment faire du sport, ont des douleurs, des pathologies, ou tout simplement pas le temps ni la motivation»

Le sport est donc un médicament?

C’est de loin le meilleur à mes yeux! Il peut s’avérer un complément très utile pour la prise en charge de certaines pathologies comme le diabète, l’ostéoporose, l’arthrose ou l’hypertension. Je fais des prescriptions, exactement comme pour les médicaments. Prenons le cas d’un patient âgé avec une arthrose du genou. Je vais discuter avec lui des limitations, des situations où il a mal et des activités physiques qu’il aurait plaisir à pratiquer. Puis je vais déterminer ce qui est envisageable, le but visé étant une activité régulière sur le long terme. J’établis un programme adapté, par exemple trente minutes de Nordic walking trois fois par semaine et une fiche d’exercices à faire à la maison. C’est vraiment à la carte. On s’adapte.

Cet aspect de la médecine du sport est méconnu…

C’est regrettable, et c’est aussi pour cela que nous ouvrons une consultation spécialisée. Les gens ignorent parfois même que la médecine du sport existe ou croient qu’elle est réservée aux professionnels. C’est faux. Notre expertise va bien au-delà. Tout le monde connaît les bienfaits de l’activité physique ainsi que les problèmes de santé causés par la sédentarité. Mais il y a un manque de conseil, au niveau médical, pour encadrer les gens de façon spécifique. Un manque d’éducation des médecins, aussi. La consultation Conseils en activité physique s’adresse à ceux qui ne savent pas trop comment faire du sport, ont des douleurs, des pathologies, ou tout simplement pas le temps ni la motivation.

Quels sont les bénéfices pour les personnes atteintes dans leur santé?

Reprendre progressivement une activité physique adaptée peut permettre de réduire la prise de médicaments sur le long terme. Dans le cas de l’arthrose, par exemple, le fait de bouger une articulation va permettre de la muscler, de la rendre plus souple et de diminuer ainsi le traitement antidouleur.

Est-ce remboursé?

Non, à mon grand regret, ce n’est pas remboursé par la LAMal. Plus nous aurons de patients, plus nous pourrons mesurer et prouver les bénéfices de l’activité physique et «stimuler» les caisses maladie.

Les patients peuvent-ils venir d’eux-mêmes ou doivent-ils être adressés par un médecin?

La consultation est ouverte à tous, mais l’idée est de recevoir des patients du CHUV dans un premier temps. Je dirais qu’il est important d’avoir vu un médecin avant, que ce soit un spécialiste ou son médecin généraliste.

Créé: 07.05.2016, 15h39

Avant tout, le check-up

La consultation «Conseils en activité physique» forme un binôme avec la consultation «Reprise du sport», autre nouveauté proposée depuis le début de l’année par le Centre de médecine du sport du CHUV. Dans les grandes lignes, elle consiste à réaliser un bilan médical complet avant de commencer ou de reprendre une activité physique. «Parfois, les gens ont juste besoin d’être rassurés, explique le docteur Saubade. Peuvent-ils faire du sport sans danger?»

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Maudet s'oppose au budget 2020
Plus...