Passer au contenu principal

«En sport aussi, le cerveau sait ce qui est bon pour nous»

Spécialiste en neurosciences à l’Institut des sciences du sport de l’UNIL, Jérôme Barral démystifie le rôle joué par cet organe dans nos performances physiques.

Les deux maîtres d’enseignement et de recherche de l’Institut des sciences du sport de l’UNIL, Jérôme Barral et Nicolas Place, dans leur labo avec un appareil pour la stimulation cérébrale.
Les deux maîtres d’enseignement et de recherche de l’Institut des sciences du sport de l’UNIL, Jérôme Barral et Nicolas Place, dans leur labo avec un appareil pour la stimulation cérébrale.
Christian Brun

Le coronavirus aura eu raison de l’édition 2020 de la Semaine du cerveau 2020, qui devait se tenir notamment au CHUV et à l’Université de Lausanne, du 16 au 20 mars. Mais pas question pour les chercheurs de l’Institut des sciences du sport de l’UNIL de mettre leur travail en stand-by, tant le terrain d’exploration est vaste, les inconnues multiples.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.