La pollution dangereuse pour le cerveau des bébés

SantéL'air vicié impacte fortement les capacités cérébrales des enfants, selon un rapport publié mercredi par l'Unicef.

Image: Archives/Photo d'illustration/AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Les Nations unies ont tiré mercredi la sonnette d'alarme sur les dangers posés par la pollution atmosphérique pour le cerveau en développement des bébés, un fléau qui affecte particulièrement l'Asie.

Le continent asiatique, qui produit régulièrement d'impressionnantes images de «smog» à New Delhi ou Pékin, totalise 16 des 17 millions d'enfants dans le monde âgés de moins d'un an qui sont exposés à des niveaux critiques de pollution --au moins six fois supérieurs aux plafonds considérés sûrs pour la santé.

«Danger In The Air»

L'Inde arrive en tête de liste des pays avec le plus de bébés exposés, suivie par la Chine, indique l'Unicef dans un rapport intitulé «Danger In The Air» rendu public mercredi. La pollution «impacte l'apprentissage des enfants, leurs mémoires, leurs capacités linguistiques et motrices», a déclaré à l'AFP Nicholas Rees, auteur du rapport. Les liens de la pollution atmosphérique avec l'asthme, la bronchite et d'autres maladies respiratoires au long cours sont connus de longue date.

«Mais un corpus croissant de recherches scientifiques indique un nouveau risque potentiel que pose la pollution de l'air pour les vies et les avenirs des enfants: son impact sur leurs cerveaux en développement», indique désormais l'Unicef. Le rapport met en exergue les rapports entre la pollution et des fonctions cérébrales «comme la mémoire et le QI verbal et non-verbal, des résultats d'examens, des notes plus faibles parmi les écoliers, ainsi que d'autres problèmes neurologiques».

Malades dégénératives

Les particules fines de la pollution urbaine peuvent endommager la barrière hémato-encéphalique, la membrane qui protège le cerveau des substances toxiques, accentuant les risques de maladies de Parkinson et d'Alzheimer chez les personnes âgées. L'Unicef avertit également du risque que représentent les nanos-particules de magnétite, de plus en plus présentes dans la pollution des villes.

Celles-ci sont dangereuses pour le cerveau en raison de leur charge magnétique et sont corrélées aux malades dégénératives. Les Nations unies appellent les gouvernements à accentuer la lutte contre la pollution ainsi qu'à renforcer la protection des enfants, notamment à travers l'utilisation de masques faciaux et de systèmes de filtration de l'air. (afp/nxp)

Créé: 06.12.2017, 11h16

Articles en relation

Face à la pollution, Pékin interdit les pétards

Nouvel an chinois Les Pékinois seront privés de pétards pour le Nouvel an chinois. Plus...

Sperme et pollution feraient mauvais ménage

Etude Selon une étude publiée mercredi, la pollution de l'air serait associée à un sperme de moindre qualité. Plus...

Pollution radioactive: Moscou nie tout incident nucléaire

Russie La Russie avait admis lundi être à l'origine de la fuite radioactive de ruthénium-106, détectée en Europe. Moscou affirme qu'elle ne serait pas liée à un indicent nucléaire. Plus...

Le semi-marathon de la «pollution» a eu lieu

Athétisme Malgré un brouillard asphyxiant, la compétition de Delhi s'est déroulée dimanche dans la capitale indienne. Plus...

Pollution: New Delhi courra bien le semi-marathon

Course à pied Malgré une pollution atmosphérique bien au-dessus de la norme, les organisateurs de la course ont maintenu l'événement. 35'000 coureurs sont attendus. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Genève: la sécheresse sévit
Plus...