Passer au contenu principal

SantéJournée mondiale sans tabac: les chiffres

L'OMS organise, jeudi, sa 21e journée mondiale sans tabac. La cigarette en cinq questions.

Le tabac génère un chiffre d'affaires annuel de près de 700 milliards de dollars (692 milliards de francs). Il a entraîné plus de morts au XXe siècle que les deux guerres mondiales réunies.

Combien de fumeurs?

Sur une population globale de 7,5 milliards d'humains, les fumeurs sont estimés à environ 1 milliard par l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Chaque année, ils consument environ 5700 milliards de cigarettes et jettent près d'un million de tonnes de mégots, d'après The Tobacco Atlas, initiative anti-tabac liée à l'American Cancer Society.

Les filtres en acétate de cellulose, matière non biodégradable, sont devenus les déchets les plus répandus sur les plages du globe, selon la revue International Journal of Environmental Research and Public Health.

La surface consacrée à la culture du tabac dans le monde, 4,3 millions d'hectares, est à peu près égale à la Suisse. La Chine est de loin le premier producteur, concentrant à elle seule 40% de la production mondiale de feuilles de tabac.

Où fume-t-on le plus?

Sans surprise, c'est en Chine que l'on trouve le plus grand nombre de fumeurs. Le pays aux 1,3 milliard d'habitants compte 315 millions de fumeurs, selon un rapport de l'OMS de 2017.

Plus du tiers des cigarettes fumées dans le monde l'est en Chine. L'Indonésie est le pays qui compte la plus forte proportion de fumeurs: 76% des hommes de plus de 15 ans y fument.

Environ 80% des fumeurs dans le monde vivent dans des pays à faibles revenus ou à revenus intermédiaires et 226 millions d'entre eux sont considérés comme pauvres.

Combien de morts?

Le tabac est la première cause évitable de mortalité: une personne meurt toutes les six secondes sur la planète à cause de la cigarette, selon l'OMS. Le tabagisme actif ou passif tue au total plus de 7 millions d'humains chaque année. Cancers, en particulier du poumon, infarctus, AVC, BPCO sont les principales maladies associées au tabac.

Au XXe siècle, le tabac a fait 100 millions de victimes, soit plus que les 60 à 80 millions de morts de la seconde guerre mondiale réunis aux 18 millions de morts de la première guerre mondiale. Si la tendance actuelle se poursuivait, le tabac pourrait faire près d'un milliard de morts au XXIe siècle.

Quelles dépenses de santé?

Le tabagisme coûte cher. Il absorbe environ 6% des dépenses mondiales consacrées à la santé ainsi que 2% du produit intérieur brut (PIB) global, selon la première étude réalisée sur le sujet, publiée en janvier 2017 dans la revue scientifique Tobacco Control.

Cette analyse coordonnée par l'OMS montre qu'en 2012, le coût total du tabac pour la société à l'échelle mondiale s'est élevé à 1436 milliards de dollars dont 40% à la charge des pays en développement.

Un marché mondial sur le déclin? En 2015, la planète comptait 933 millions de fumeurs quotidiens (768 millions d'hommes et 165 millions de femmes), selon une étude publiée dans la revue médicale The Lancet qui note une baisse du pourcentage de fumeurs dans la population mondiale depuis 1990. Politiques anti-tabac et émergence de la cigarette électronique ont fait reculer le nombre des fumeurs dans de nombreux pays, notamment au Royaume-Uni, Australie, Brésil et en France, où les fumeurs quotidiens ont fondu d'un million entre 2016 et 2017. La Chine reste de loin le premier marché mondial, mais les ventes y déclinent aussi, de près de 10% depuis un pic atteint en 2012, selon Euromonitor International. En revanche, la consommation de tabac continue de progresser dans de nombreux pays aux revenus moyens et faibles, particulièrement en Afrique subsaharienne, souligne The Tobacco Atlas.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.