Comment freiner le vieillissement musculaire

SantéLes HUG recrutent des volontaires pour participer à une étude sur la perte musculaire des personnes âgées.

La méthode rythmique Jaques-Dalcroze pourrait permettre de limiter la perte musculaire des personnes âgées.

La méthode rythmique Jaques-Dalcroze pourrait permettre de limiter la perte musculaire des personnes âgées.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Les Hôpitaux universitaires de Genève (HUG) commencent actuellement l’étude Sarcare, dont le but est de limiter la perte musculaire des personnes âgées. Ils cherchent pour cela 200 seniors. L’enjeu est d’importance. «Avec l’âge, la masse musculaire a tendance à diminuer. Cette pathologie, baptisée sarcopénie, toucherait jusqu’à 50% des plus de 65 ans, explique Andrea Trombetti, médecin adjoint agrégé au Service des maladies osseuses des HUG. Cette perte de muscle s’accompagne de troubles de la mobilité, associés à un risque accru de chutes et de fractures.»

Ainsi, un tiers des plus de 65 ans tombe au moins une fois par an, une proportion qui grimpe à 50% au-delà de 80 ans. Au moins 10% de ces chutes conduisent à des traumatismes sévères, avec des fractures dans 2 à 5% des cas. «La prévention de la perte musculaire constitue donc un axe majeur de toute stratégie visant à diminuer le taux de fractures chez les personnes âgées», résume Andrea Trombetti.

Problème: «A l’heure actuelle, il n’existe aucun médicament contre la sarcopénie, poursuit Andrea Trombetti. Le seul traitement envisageable est la reprise de l’activité physique, mais les seniors acceptent peu de faire de la musculation.» Afin de contourner cet écueil, les HUG ont décidé de tester une approche originale: la rythmique Jaques-Dalcroze. Elle comprend une série d’exercices multitâches exécutés au rythme d’une musique improvisée au piano.

Une première étude menée aux HUG en 2010 sur 134 personnes a montré que cette pratique pouvait diminuer le taux de chutes. «Nous souhaitons désormais aller plus loin en recrutant des patients présentant une sarcopénie», explique Andrea Trombetti. Concrètement, seront recrutés 200 personnes, âgées de 65 ans ou plus et ressentant des difficultés pour accomplir des activités du quotidien telles que monter les escaliers, se lever d’une chaise, porter les courses ou se déplacer. Pour moitié, ils participeront pendant douze mois à un programme de rythmique Jaques-Dalcroze, avec des séances deux fois par semaine. Les résultats de cette étude, soutenue par le Fonds national suisse de la recherche scientifique, sont attendus d’ici à deux ans.

Si vous souhaitez participer: contacter le 022 305 63 28 (répondeur) ou par mail: melany.hars@hcuge.ch

(TDG)

Créé: 09.06.2017, 18h11

Articles en relation

La santé des seniors passe par leurs assiettes

Santé La dénutrition concernerait près de 5% des personnes âgées vivant à leur domicile. Un mal méconnu. Plus...

«Les aînés sont prêts à réduire les coûts de la santé»

Genève L’Université des seniors publie une étude sur le lien entre économie et santé. Elle révèle un potentiel de réduction des coûts. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.