L’épidémie de myopie frappe de plein fouet ados et enfants

santéLe nombre de myopes explose. Parmi les causes, les écrans sont montrés du doigt.

La surstimulation de la vision de près induite par les écrans peuvent entraîner, à la longue, le développement d’une myopie.

La surstimulation de la vision de près induite par les écrans peuvent entraîner, à la longue, le développement d’une myopie. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les cas de myopie explosent partout dans le monde. Véritable problème de santé publique, le phénomène est particulièrement visible chez les adolescents et les enfants. Près de la moitié des jeunes européens sont myopes. Et les scientifiques prévoient que 50% de la population mondiale sera touchée en 2050.

«Je vois une augmentation très claire depuis quelques années», confirme la Dre Alessandra Sansonetti, chirurgienne ophtalmologue à Carouge (GE). L’épidémie semble influencée par des facteurs environnementaux ou comportementaux plutôt que génétiques. Parmi les nouvelles habitudes montrées du doigt: l’usage immodéré des écrans de télévision, ordinateurs, tablettes et autres smartphones.

Trop près, trop longtemps

Nombre de jeunes ont les yeux rivés sur ces objets pendant de longs moments, tout au long de la journée. «Certains adolescents peuvent regarder l’intégrale d’une série sur leur téléphone, relève la Dre Sansonetti. J’ai aussi suivi de petits enfants qui ont développé des symptômes visuels, car ils étaient une bonne partie de la journée devant un écran. À l’arrêt des écrans, les symptômes disparaissaient après quelques jours.»

La luminosité des écrans n’est pas clairement incriminée dans les articles scientifiques. Il existe un lien, par contre, entre le développement de la myopie et la surstimulation de la vision de près (qui induit la contraction d’un muscle déformant le cristallin). «Les écrans obligent à forcer la vision de près en sollicitant trop longuement l’accommodation et, à la longue, cela peut engendrer une myopie», explique la Dre Sansonetti.

La mesure la plus simple est de faire passer à son enfant au minimum une heure par jour à l’extérieur

Dr Pierre-François Kaeser, Service d’ophtalmologie de l’UNIL

«Le problème, c’est que les enfants peuvent rester collés des heures à un écran sans se lasser, observe le Dr Pierre-François Kaeser, médecin associé au Service d’ophtalmologie de l’Université de Lausanne. C’est moins le cas avec un livre.» Avec les smartphones, c’est encore pire puisque l’utilisateur a tendance à le rapprocher très près.

«Une chose effrayante, c’est le smartphone utilisé comme baby-sitter chez les tout-petits, s’inquiète le Dr Kaeser. Ils se retrouvent à dix centimètres de l’écran!» Sa recommandation: essayer de limiter le temps sur ces appareils et apprendre aux enfants à garder une distance de trente à quarante centimètres. «En dessous de trente centimètres pour la fixation prolongée, c’est vraiment trop près, abonde la Dre Sansonetti. Mais tout est une question de dosage. Le problème, c’est le cumul d’heures passées à solliciter les yeux durant la journée: iPad le matin, ordinateur à l’école, téléphone pendant les pauses, encore l’ordinateur pour les devoirs le soir…»

Pas d’écran avant 2 ans

L’OMS recommande de ne pas utiliser du tout d’écran avant l’âge de 2 ans. De 2 à 5 ans, l’exposition ne devrait pas dépasser les soixante minutes par jour. Les risques vont évidemment au-delà des troubles visuels (manque d’activité physique, moins bon développement de la motricité et des capacités cognitives, retards dans les comportements psychosociaux). Dans les pays asiatiques, la prévalence de la myopie est particulièrement frappante: près de 90% des jeunes sont touchés. Plus de la moitié de la population chinoise serait concernée. En 2018, le président Xi Jinping a proposé une directive pour réduire le nombre de jeux vidéo sur le marché afin de préserver les yeux des enfants. Il est question également de limiter les heures de gaming à deux heures par jour pour les 12-18 ans, et pas après 21 heures.

Outre la surstimulation de la vision de près, le manque de lumière naturelle est en cause dans l’épidémie de myopie. «C’est un facteur protecteur, note la Dre Sansonetti. Est-ce les effets positifs de la lumière du soleil, les UV, le fait de ne pas forcer l’œil en travaillant de près et ainsi le reposer? C’est un tout, je pense.» Problème: les enfants passent de moins en moins de temps à l’extérieur. «Une étude anglaise a montré que quatre enfants sur cinq en âge scolaire passent moins de temps à la lumière du jour que les prisonniers, relève le Dr Kaeser. La mesure la plus simple que je recommande aux parents est de faire passer à leur enfant au minimum une heure par jour dehors.»

La recherche planche sur de nouveaux traitements pour ralentir la progression de ce trouble de la vision. Les médecins peuvent prescrire des gouttes d’atropine très diluées à mettre dans les yeux des enfants le soir. Autre option, pour certains cas et en guise d’alternative aux lunettes: un verre de contact spécial à porter la nuit. Il va déformer la cornée et corriger la myopie durant la journée. «Pour le moment, il n’y a pas vraiment de consensus sur la méthode pour ralentir la progression de ce trouble oculaire», précise la Dre Sansonetti.

Graves complications

Les spécialistes rappellent aux parents de consulter dès qu’ils voient des symptômes: l’enfant voit mal au loin, s’approche de la télévision, cligne des yeux, se les frotte, a mal à la tête, fait des orgelets... «S’il se met à loucher, il faut consulter très rapidement », insiste la Dre Sansonetti. De façon générale, «il faut dépister au plus vite et prendre des mesures pour que nos enfants ne deviennent pas trop myopes une fois qu’ils atteignent l’âge adulte, lorsque la croissance du globe oculaire est terminée.»

Car ce handicap n’est pas anodin. «Les myopies pathologiques (10%) sont sources de nombreuses complications potentiellement invalidantes», rappelle le Dr Kaeser. Parmi elles: le décollement de rétine, les dégénérescences rétiniennes, le glaucome ou la cataracte.

Créé: 17.01.2020, 19h29

La myopie en quelques chiffres

28% de la population mondiale était myope en 2010 (2 milliards de personnes).

50% de la population devrait être touchée en 2050 (4,8 milliards d’individus).

10% pourraient souffrir d’une myopie sévère avec risques de complications sérieuses.

200 millions d’enfants et d’adolescents supplémentaires atteints entre 2000 et 2050, selon les estimations.

80% à 90% des jeunes en fin d’études sont myopes en Asie, une région du monde particulièrement touchée.

Articles en relation

Des gouttes pour soigner la myopie? À voir...

Le Matin Dimanche Un ophtalmologue israélien travaille sur une méthode qui permettrait aux myopes de voir net sans lunettes ni opération Plus...

Les cas de myopie explosent et boostent la chirurgie au laser

Santé En quarante ans, cette affection de la vue a plus que doublé en Europe. En parallèle, les opérations se démocratisent. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Menacé par des explosifs, le village de Mitholz sera évacué dix ans
Plus...