Vers un diagnostic précoce des cancers digestifs

SantéDes chercheurs genevois ont élaboré une méthode pour détecter plus rapidement certains cancers digestifs.

Les chercheurs des HUG ont étudié les concentrations de vésicules dans la bile, plus élevées en cas de tumeur.

Les chercheurs des HUG ont étudié les concentrations de vésicules dans la bile, plus élevées en cas de tumeur. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le taux de mortalité important de certains cancers digestifs s'explique en partie par la difficulté à poser un diagnostic aux stades précoces de ces maladies. De nombreux scientifiques travaillant dans le domaine de l'oncologie se penchent actuellement sur le rôle d'organites - de petites structures spécialisées contenues dans le cytoplasme de la cellule - appelés vésicules extracellulaires (VE).

Ces vésicules sont physiologiquement impliquées dans la transmission de nombreux signaux biologiques entre cellules et participent activement à la régulation de processus biologiques variés. Des chercheurs de la Faculté de médecine de l'Université de Genève (UNIGE) ont eu l'idée de vérifier si ces organites marquent la présence de cellules tumorales dans la bile.

«Pour répondre à cette question, nous avons étudié le nombre, la morphologie et la taille des vésicules extracellulaires dans la bile de patients atteints de cancer du foie et du pancréas. Puis nous avons comparé ces données aux marqueurs habituellement utilisés pour diagnostiquer ces formes particulières de cancer», indique Jean-Louis Frossard, gastro-entérologue, cité mercredi dans un communiqué de l'UNIGE.

Des résultats limpides

Les chercheurs genevois ont étudié les concentrations de VE dans la bile de 50 patients: 25 souffrant de cancer (20 atteints d'un cancer du pancréas et 5 de cholangiocarcinome, un cancer des voies biliaires), et 25 autres affectés de pathologies non malignes (15 cas de pancréatite chronique et 10 cas de calculs biliaires).

Annarita Farina, coauteure de cette étude, livre les résultats: «Les différences étaient si tranchées que nous en avons été nous-mêmes surpris. Avec près de 100% de correspondance entre le taux élevé de VE et les cas de cancer, nous ne nous attendions pas à des résultats si clairs».

Les concentrations de VE dans la bile étaient en effet significativement plus élevées dans les échantillons tumoraux. En revanche, si les VE ont tendance à contenir plus de protéines dans les affections malignes, ces différences sont statistiquement moins significatives.

Quelques minutes

«Mesurer les VE lors d'une endoscopie ne prend que quelques minutes et pourrait devenir un acte de routine lors de la suspicion d'un cancer hépato-biliaire ou pancréatique, pour autant que notre méthode diagnostique soit préalablement confirmée sur un plus grand nombre de patients », souligne Jean-Louis Frossard. Cette technique semble néanmoins très prometteuse face à une forme de cancer en constante augmentation et au pronostic encore trop souvent défavorable, expliquent les scientifiques dans la revue Gastroenterology.

Jusqu'ici, le diagnostic est effectué en recoupant des données cliniques, des études d'imagerie et des échantillons de tissus, pour des résultats jugés peu performants. Les traitements sont ainsi mis en oeuvre tardivement, ce qui réduit leur efficacité alors que la maladie a eu le temps d'évoluer et les métastases de se répandre. (ats/nxp)

Créé: 14.06.2017, 13h02

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.