Le cannabis médical est-il efficace pour soulager la douleur?

ToxicologieL'avis de Valérie Piguet, médecin adjoint dans le service de pharmacologie et toxicologie cliniques, HUG.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Alors que le cannabis faiblement dosé en THC (tétrahydrocannabinol) est commercialisé en Suisse depuis quelques mois, la question de l’efficacité de cette substance pour soulager certaines douleurs nous est souvent posée.

Rappelons tout d’abord que l’usage du cannabis médical est strictement réglementé en Suisse. Il n’est autorisé qu’au cas par cas et pour des pathologies très précises: sclérose en plaques, en cas de spasmes modérés à sévères, douleurs chroniques, nausées, douleurs et diminution de l’appétit en cas de maladie oncologique ou liée au HIV.

Le cannabis agit dans le corps par deux principales substances: le THC et le cannabidiol (CBD). Elles peuvent avoir un effet antidouleur, mais celui-ci est extrêmement variable selon les individus et les types de douleur. Ainsi, dans le cas des douleurs dites neurogènes, liées à une lésion ou un dysfonctionnement du système nerveux (par exemple zona, diabète, accident vasculaire cérébral ou sclérose en plaques) la prise de cannabis permet, chez environ un patient sur cinq, de diminuer d’environ 30% de l’intensité des douleurs. Dans les douleurs liées au cancer, les études ont montré une diminution de celles-ci d’au moins 30% chez environ 40% des patients.

Le cannabis soulage donc uniquement certains patients et de façon limitée. Il faut savoir qu’il peut avoir de nombreux effets secondaires, comme une somnolence ou des vertiges, et qu’une dépendance physique peut s’installer. Si vous désirez essayer un traitement à base de cannabis médical, parlez-en à votre médecin. S’il estime que vos douleurs chroniques ne répondent pas au traitement recommandé, il pourra faire une demande à l’Office fédéral de la santé publique. En cas d’accord, il demandera ensuite le remboursement à votre assurance, la prescription de THC-CBD n’étant pas remboursée automatiquement.

Créé: 03.11.2017, 20h37

Articles en relation

Réglementer le cannabis: le débat pointe son nez à Genève

Drogue Une expérience pilote de distribution se prépare, soutenue par Mauro Poggia, chef de la Santé. Plus...

La Suisse va exporter du cannabis en France

Commerce La variété légale en Suisse rencontre un tel succès qu’une société genevoise vise désormais la France, la Belgique et l’Italie. Plus...

Un premier festival du cannabis légal pour sensibiliser le public

Lausanne L'association CBD festival a monté ce week-end à Vidy un événement «récréatif et scientifique». Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Berne: les poussins ne seront plus broyés mais gazés
Plus...