Passer au contenu principal

SuisseLa saison du rhume des foins a commencé

Les pollens sont déjà dans l'air et particulièrement abondants. Mais rien ne permet de faire un lien entre une allergie et le degré de gravité de la maladie du Covid-19.

En Suisse, environ une personne sur cinq est allergique et réagit à des substances de l'environnement qui sont normalement inoffensives.
En Suisse, environ une personne sur cinq est allergique et réagit à des substances de l'environnement qui sont normalement inoffensives.
Keystone

La saison du rhume des foins a commencé. La saison des pollens du frêne a commencé il y a presque deux semaines. Celle des pollens de bouleau aussi. Un début nettement plus précoce que d'habitude, relève Regula Gehrig, biométéorologue chez MétéoSuisse. Il faut en outre s'attendre à une production pollinique plus importante cette année, car le bouleau forme une quantité de pollen particulièrement élevée tous les deux ans.

Selon les connaissances scientifiques actuelles, aucun lien n'est connu entre une allergie existante et l'apparition ou le degré de gravité de la maladie Covid-19, indique mardi le centre d'allergie suisse aha!

Ne pas cesser les traitements

Les personnes touchées par un asthme grave font toutefois partie des personnes particulièrement à risque. Elles doivent bien se protéger. en observant scrupuleusement les règles édictées par l'Office fédéral de la santé publique (OFSP).

Par ailleurs, souligne aha!, les médicaments prescrits pour les allergies et l'asthme (par exemple, les antihistaminiques, les préparations à base de cortisone) ne doivent pas être interrompus sans consulter le médecin traitant.

Il n'y a actuellement aucune preuve que les faibles doses de cortisone qui doivent être inhalées présentent un risque de maladie Covid-19. Un arrêt incontrôlé du médicament est beaucoup plus dangereux pour les personnes concernées, souligne aha!

Une personne sur cinq allergique

En revanche, les personnes qui reçoivent un traitement à la cortisone avec des comprimés pour le traitement de l'asthme doivent suivre les règles applicables aux personnes particulièrement vulnérables. En cas de doute, il faut contacter son médecin traitant.

En Suisse, environ une personne sur cinq est allergique et réagit à des substances de l'environnement qui sont normalement inoffensives. Le pollen est l'un des déclencheurs les plus fréquents des allergies respiratoires. En outre, environ 2 à 8 % de la population sont atteintes d'asthme. Cependant, seule une petite proportion d'entre eux souffre d'asthme sévère.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.