Greenpeace demande d'interdire des pesticides

Union européenneUne nouvelle étude révèle la dangerosité des néonicotinoïdes. L'ONG part au front pour interdire ce produit responsable de la mort des abeilles.

La France a voté une interdiction des néonicotinoïdes à partir de 2018.

La France a voté une interdiction des néonicotinoïdes à partir de 2018. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Greenpeace a appelé jeudi l'Union européenne à bannir l'ensemble des néonicotinoïdes après la publication par l'ONG d'une synthèse scientifique confirmant la nocivité de ces pesticides pour les abeilles et l'environnement en général.

L'ONG a commandé à l'université du Sussex une analyse des nombreux travaux scientifiques parus depuis 2013, année où l'Union européenne a restreint l'usage de trois de ces pesticides pour les cultures à fleurs. Cette synthèse confirme le risque pour les abeilles, les papillons et les insectes aquatiques, avec un impact potentiel sur toute la chaîne alimentaire.

Éléments solides

«Par rapport au moment où l'interdiction partielle a été adoptée, nous disposons d'éléments encore plus solides prouvant la contribution des néonicotinoïdes au déclin des abeilles sauvages et leurs effets délétères sur la santé des abeilles domestiques», explique le biologiste Dave Goulson, spécialiste de l'écologie des bourdons. Pour lui, «il serait prudent d'étendre la portée des restrictions actuellement imposées à ces pesticides en Europe».

Selon la synthèse présentée par Greenpeace, les dernières recherches confirment le risque représenté par les cultures à fleurs traitées. Mais, nouveauté, la science a aussi montré que d'autres plantes non ciblées absorbaient ces pesticides, qui se retrouvent dans le pollen, le nectar, le feuillage.

«Source d'exposition aiguë»

Bien que les techniques de semis aient évolué, elle souligne en outre que cette opération continue de générer des poussières, une «source d'exposition aiguë». La recherche a aussi progressé sur l'impact «sublétal» des néonicotinoïdes, montrant leurs effets négatifs sur la capacité de butinage et l'état de santé des abeilles.

«Combien de temps faudra-t-il attendre pour que l'UE interdise totalement ces pesticides?», s'interroge Greenpeace, relevant la persistance de ces substances non seulement dans les terres agricoles mais aussi les sols, les cours d'eau, les fleurs sauvages.

L'Autorité pour la sécurité des aliments (Efsa) a repoussé à l'automne la remise de son rapport sur les trois néonicotinoïdes partiellement interdits, a indiqué jeudi la Commission européenne. Il est donc pour l'instant trop tôt pour déterminer quelles suites la Commission donnera, avec les États membres, ajoute un porte-parole.

La France a pour sa part voté une interdiction des néonicotinoïdes à partir de 2018, avec dérogations jusqu'en 2020. (afp/nxp)

Créé: 12.01.2017, 14h21

Articles en relation

La sauvegarde des abeilles en bonne voie

Suisse Un rapport du gouvernement indique que les mesures mises en oeuvre pour améliorer la santé des abeilles portent leurs fruits. Plus...

Production agricole menacée par le déclin des abeilles

Sciences Le déclin des abeilles, des papillons ou des oiseaux, essentiels à la pollinisation des cultures, menace une partie de la production agricole mondiale. Plus...

Le facteur humain du déclin des abeilles

Recherche Transporter les ruches pour polliniser des cultures jouerait un grand rôle dans le déclin des abeilles. Plus...

Insecticides: les apiculteurs veulent prolonger le moratoire

Suisse Alors que le moratoire sur l'usage de trois insecticides se termine à la fin de l'année, les apiculteurs suisses veulent le prolonger. Plus...

Les reines aussi touchées par les néonicotinoïdes

Disparition des abeilles Deux insecticides du groupe des néonicotinoïdes peuvent nuire à la fécondité des reines d'abeilles, selon une étude de chercheurs bernois et canadiens publiée dans «Scientific Reports». Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Inde: vers une réélection du nationaliste Modi
Plus...