L'EPFL produit de l'électricité avec presque rien

Expérience scientifiqueUn postdoctorant japonais a réussi à obtenir le courant équivalent à deux piles AA sur la base de l'électricité statique produite par du crayon et du papier.


Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Des produits banals comme du papier, du scotch et un crayon permettent de produire de l'électricité. Un étudiant de l'EPFL en a fait la démonstration lors de la conférence IEEE-MEMS à Shanghai sur les micro- et nanosystèmes, indique lundi la Haute Ecole dans un communiqué.

Le dispositif mis au point fait 8 cm2. Il génère une tension de plus de 3 volts, soit deux piles AA comme celles que l'on trouve dans les télécommandes, précise le communiqué.

Le principe qui régit ce système est celui de l'électricité statique. Lorsque deux isolants comme le papier et le scotch teflon entrent en contact, ils gagnent ou perdent des électrons.

Condensateur

Une différence de charge se crée, positive pour le papier, négative pour le teflon. Lorsqu'il y a séparation des deux surfaces, la charge est répercutée sur les zones de carbone qui servent d'électrodes. Un condensateur récupère alors le faible courant généré.

En utilisant du papier de verre, Xiao-Sheng Zhang, postdoctorant à l'EPFL et à l'Université de Tokyo, a pu améliorer le rendement du processus. Il a réussi à produire une tension de l'ordre de deux piles AA pour un bref instant.

Une telle tension suffit pour activer des nano ou microcapteurs. Des utilisations peuvent être ainsi envisagées dans le domaine médical. Des capteurs ultra low-cost en papier pour divers diagnostics, particulièrement pratiques dans le tiers-monde, sont déjà expérimentés, relève le communiqué de l'EPFL. (ats/nxp)

Créé: 25.01.2016, 16h01

Articles en relation

L'EPFL veut doubler ses frais d'études dès 2017

Education Au lieu de 1200 francs, les étudiants devraient s'acquitter de 2400 francs par année. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.