Ces vols en avion qui divisent les défenseurs du climat

EnvironnementLa fondation Myclimate propose des voyages en avion pour comprendre la protection du climat sur le terrain. Une approche qui suscite des critiques de la part d'autres protecteurs de l'environnement.

On peut être sensible au climat et proposer des voyages en avion.

On peut être sensible au climat et proposer des voyages en avion. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Myclimate est une fondation créée en 2002 par des étudiants de L'EPFZ (École polytechnique fédérale de Zurich). Elle offre des solutions pour compenser son empreinte carbone mais elle s'attire aussi des foudres pour des voyages en avion qu'elle propose à destination du Népal, de la Bolivie ou de l'Afrique de l'est.

Des vols qui suscitent certaines critiques car Myclimate affirme «s’engager dans le monde entier pour la protection du climat par des formations, des conseils et la compensation des émissions de gaz à effets de serre dans le cadre de projets de protection climatique de qualité supérieure».

L'avion dommageable pour le climat

Pour Bernhard Piller à la Fondation Suisse de l'énergie, ces voyages sont déplacés. «Myclimate se désavoue toute seule si elle adoube ce développement», a-t-il déclaré au Tages-Anzeiger.

Le WWF Suisse ne veut pas prendre position mais rappelle qu'il recommande le train et le bus pour partir en vacances. «Les vols sont extrêmement dommageables pour le climat.» Un vol aller-retour vers Kathmandou représente 2,5 tonnes de C02 par siège, soit les émissions d'une voiture pendant une année.

Mieux comprendre sur place

Myclimate explique sur son site que ces voyages sont l'occasion de visiter sur place des projets auxquels elle participe. Au Népal, les visiteurs peuvent voir comment un village profite d'une installation de biogaz, ce qui évite aux habitants d'aller couper du bois et de participer à la déforestation.

Pour René Estermann, le directeur de Myclimate, ces voyages permettent d'en apprendre plus en étant en contact direct avec les villageois sur place. «Les défis et les opportunités, qui sont sinon difficilement compréhensibles, deviennent évidents.» Ces voyages sont facturées 4650 francs.

Des comités bien pourvus

Myclimate jouit entre autres d'appuis haut placés puisqu'on retrouve dans son comité de patronat Doris Leuthard, la tête du Département fédéral de l'environnement des transports de l'énergie et de la communication (DETEC). La Conseillère fédérale a déclaré qu'il n'appartenait pas aux membres du comité de juger les activités opérationnelles de la fondation.

Quant à Marcel Zuckschwerdt, le directeur adjoint de l'Office fédéral de l'aviation civile (OFAC), il siège au Conseil de fondation. Il n'a pas voulu commenter mais sur le site de myclimate.org, il fait dire «Emissions de CO2: renoncer à l’inutile et compenser l’indispensable».

Créé: 17.03.2014, 13h23

Articles en relation

Le sud de la Suisse sera davantage touché par le réchauffement

Climat L'Université de Berne a présenté un rapport, cherchant à dégager des conséquences climatiques concrètes à partir de divers scénarios tant pour la flore que pour la faune. Plus...

Les volcans jouent un rôle dans la «pause» du réchauffement

Climat Les cendres projetées par les volcans entraîneraient une baisse provisoire des températures, ce qui correspondrait au ralentissement du réchauffement climatique constaté depuis une quinzaine d'années. Plus...

Les éoliennes peuvent changer localement la météo

Etude Les grandes fermes éoliennes peuvent modifier localement la température et les précipitations, conclut une étude publiée mardi. Mais l'impact des installations en Europe restera insignifiant sur le climat global à l'échelle du continent. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Genève se prépare à affronter le coronavirus
Plus...