«À ce rythme, le Groenland va fondre»

Réchauffement climatiqueDes scientifiques estiment qu'il est possible que les glaces du Groenland fondent entièrement lors du prochain millénaire.

Les scientifiques se sont appuyés sur des données de la Nasa.

Les scientifiques se sont appuyés sur des données de la Nasa. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

A elles seules, les glaces du Groenland contiennent l'équivalent de sept mètres de montée des océans. Une nouvelle analyse publiée mercredi avec des données de la Nasa n'exclut pas qu'elles fondent entièrement dans le prochain millénaire sous l'effet du réchauffement climatique.

«Nous prédisons que le Groenland deviendra très probablement sans glace d'ici la fin du millénaire, à moins d'une réduction importante des émissions de gaz à effet de serre», écrit l'équipe menée par des chercheurs de l'université d'Alaska à Fairbanks dans l'étude, publiée par la revue «Science Advances».

Leur modèle s'ajoute aux nombreux autres qui montrent que les glaciers du Groenland fondent à vitesse grand V depuis les années 2000, et que le processus s'aggrave.

Une montée des eaux mondiales de 5 à 33 cm d'ici 2100

Pour cette étude, les scientifiques ont exploité des mesures réalisées par avion par la Nasa (opération IceBridge) sur l'épaisseur de la calotte glaciaire, et reconstitué la vitesse des glaciers, ces fleuves de glace qui se déplacent à plus ou moins grande vitesse et se déversent dans l'océan.

Ils produisent des estimations selon des scénarios de réchauffement plus ou moins dramatiques. A lui seul, estiment les chercheurs, le Groenland pourrait contribuer à une montée des eaux mondiales de 5 à 33 cm d'ici 2100.

Et dans les 1000 prochaines années, dans le pire des scénarios, l'intervalle le plus probable serait de 5,23 à 7,28 mètres. «Si nous continuons à ce rythme, le Groenland va fondre», résume Andy Aschwanden, professeur à l'institut de géophysique de l'université d'Alaska. (afp/nxp)

Créé: 20.06.2019, 02h14

La candidate de Trump à l'ONU promet de ne pas être un obstacle aux discussions sur le climat

Choisie par Donald Trump pour être ambassadrice des Etats-Unis à l'ONU, la diplomate Kelly Craft a promis mercredi de ne pas être un obstacle à la diplomatie du climat, bien que la fortune de sa famille vienne du charbon. Lors de son audition de confirmation devant le Sénat américain, Mme Craft a affirmé qu'elle ne participerait pas personnellement aux discussions évoquant le charbon à l'ONU. Mais elle n'a montré aucun désaccord avec M. Trump sur sa décision de retirer les Etats-Unis de l'Accord de Paris sur le climat. «Nous ne sommes pas obligés de faire partie d'un accord pour être des leaders», a-t-elle jugé. Mme Craft, donatrice de longue date du parti républicain, est mariée au milliardaire Joe Craft, un industriel du charbon. Elle est aussi ambassadrice des Etats-Unis au Canada.

Articles en relation

Fonte du Groenland depuis 1972: «ça fait peur»

Climat Des scientifiques ont mesuré le recul de la glace sur l'île. Résultat: elle y fond six fois plus vite aujourd'hui que dans les années 1980. Plus...

La fonte des glaces s'est multipliée par 4 en 10 ans

Groenland Des chercheurs danois ont constaté «des changements prégnants et surprenants dans le schéma de fonte de la glace» au Groenland. Plus...

L'humanité détruit des millions d'années de refroidissement

Climat Le climat terrestre devrait bientôt ressembler à celui d'il y a trois millions d'années. Le Groenland n'était alors pas encore glacé. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Après l'accord avec l'UE, Johnson doit convaincre le Parlement
Plus...