Le réchauffement va provoquer une météo plus extrême

ClimatDeux chercheurs de l'EPFZ ont mis au point de nouveaux modèles climatiques. Qui montrent que le risque de canicule et d'inondation s'accroît avec le réchauffement climatique.

Si les canicules n'épargneront pas à l'avenir les pays du nord, leur effet sera encore plus marqué dans les pays du sud. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La planète se réchauffe, entraînant des catastrophes naturelles toujours plus fortes et des coûts qui prennent l'ascenseur. Ces évènements ne sont pas dus exclusivement à l'action humaine, comme l'a expliqué lundi Reto Knutti, chercheur climatique à l'EPFZ.

Avec son collègue Erich Fischer, ils ont étudié les données de canicules et d'inondations afin de déterminer quel était l'impact de l'homme dans ces phénomènes, avec l'émission de gaz à effets de serre, explique le Tages-Anzeiger dans son édition du 28 avril.

L'homme responsable dans 75% des cas

Les deux chercheurs ont publié les résultats de leurs études dans la revue scientifique Nature Climage Change, publiée lundi 27 avril. Sur notre planète déjà réchauffée de 0,85 degré Celsius, la probabilité de voir des épisodes de canicules tous les trois ans est déjà cinq fois plus importante.

Dans les faits, cela veut dire que 75% de ces événements peuvent être attribués à l'action humaine, ont souligné les chercheurs. Ces derniers ont également établi des scénarios avec des températures en hausse de 2 et de 3 degrés Celsius.

Dans le premier cas, la probabilité de fortes canicules est déjà doublée par rapport à un réchauffement de 1,5 degré. «Un été de trois mois comme celui enregistré en 2003 est quasiment impossible dans des circonstances naturelles et le réchauffement climatique dû à la main de l'homme y joue un rôle», a souligné Reto Knutti.

Les pays du Sud vont souffrir

Quant aux inondations, elles seraient au moins deux fois plus fréquentes en Europe et en Amérique du Nord. Pour chaque degré supplémentaire, l'humidité de l'air augmente de 7%, ont calculé les deux chercheurs. Mais l'effet sera encore amplifié dans les régions tropicales.

Les deux scientifiques de l'EPFL ont en effet développé des modèles pour différentes régions climatiques. Ainsi, avec une hausse des températures de 3 degrés, de fortes chaleurs pourraient être jusqu'à cinquante fois plus fréquentes dans ces pays.

Reto Knutti et Erich Fischer ont utilisé toute la palette de simulations climatiques actuelles pour leur modélisation. L'augmentation des probabilités diffèrent donc mais les tendances restent partout alarmantes. «Les modèles correspondent aux observations de ces dernières décennies», a souligné Knutti.

Créé: 28.04.2015, 13h16

Articles en relation

Climat: «2015 est une année critique pour l'humanité»

Réchauffement Un groupe d'experts internationaux sur le climat a exhorté les dirigeants du monde à prendre des engagements pour le climat. Plus...

Le réchauffement des mers menace les «fish and chips»

Climat Le célèbre plat britannique pourrait disparaître compte tenu de la diminution inquiétante des aiglefins et de la hausse de la température des mers. Plus...

Washington s'engage pour l'environnement

Climat Les Etats-Unis se sont engagés à réduire d'au moins 26% leurs émissions de gaz à effet de serre au cours des 10 prochaines années. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Les processus de naturalisation recadrés
Plus...