Les poissons vont franchement rétrécir

Changement climatiqueAvec le réchauffement des océans, la faune piscicole devrait voir sa taille se réduire. Les individus pourraient perdre entre 14% et 24% d’ici 2050, selon une étude canadienne.

Les chercheurs canadiens ont examiné l’impact du réchauffement des océans sur plus de 600 espèces de poissons dans le monde.

Les chercheurs canadiens ont examiné l’impact du réchauffement des océans sur plus de 600 espèces de poissons dans le monde. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Nous ne pensions pas que les effets seraient aussi forts et étendus», lance William Cheung, qui a dirigé l’étude canadienne publiée dans Nature Climate Change.

Son équipe a examiné l’impact du réchauffement des océans sur plus de 600 espèces de poissons dans le monde. Constat: les individus devraient diminuer en taille. Entre 14% et 24% d’ici 2050. Avec une intensité redoublée sous les tropiques.

Cité par le Guardian, un spécialiste de l’Université de York considère cette étude comme la plus complète à ce jour. Mais «la situation pourrait être plus grave encore», selon lui.

L’acidification des océans et la réduction des nutriments dans les eaux de surface découlant du réchauffement pourraient réduire drastiquement les stocks de poissons, explique Callum Roberts.

Deux effets

Recourant à des modèles informatiques et aux prévisions du Giec, l’étude canadienne tient compte de deux facteurs: la difficulté pour les poissons de grandir en eaux chaudes pauvres en oxygène et la migration.

«Le taux métabolique des poissons en eaux chaudes augmente, ils ont donc besoin de plus d’oxygène», explique William Cheung. Or, les eaux chaudes en contiennent justement moins. La croissance des poissons s’en trouve réduite.

En outre, les eaux chaudes tropicales abritent davantage de petits poissons. Avec le réchauffement, ils migreront vers les zones tempérées et polaires. D’où réduction de la taille moyenne des individus.

Déjà observable

Et la réalité est déjà en marche. Une étude datée de 2011 a démontré la corrélation entre réchauffement et diminution de la taille des aiglefins en Mer du Nord.

«Notre recherche laisse présager d’un avenir très inquiétant pour les océans, regrette William Cheung. Il est essentiel de réduire les émissions de gaz à effet de serre et d’améliorer les politiques de management du poisson afin de s’adapter à ces changements.»

Callum Roberts rappelle que la surpêche, ce dernier siècle, a déjà réduit la taille des poissons. Ceux-ci meurent tôt et atteignent rarement leur pleine dimension. Poursuivre sur la voie de la surpêche ne fera que renforcer les effets du réchauffement, estime ce spécialiste.

Créé: 01.10.2012, 13h22

Les poissons remontent

Espoir sur les stocks

Le déclin des stocks mondiaux de poissons résultant de la surpêche n'est pas irrémédiable, selon des scientifiques américains. En se basant sur un nouveau modèle informatique, ils estiment que la plupart des pêcheries peuvent encore inverser la tendance.

Selon une recherche publiée dans la revue américaine Science, les stocks halieutiques dans plus de la moitié des 10’000 pêcheries qui compte pour 80% des prises totales déclinent. Mais il est encore possible de les reconstituer puisque la plupart n'ont pas atteint le point de non-retour empêchant d'assurer la régénération des espèces.

En prenant des mesures pour éviter la surpêche, les quantités de poissons pêchés pourraient augmenter de 8 à 40% en moyenne et plus que doubler dans certaines régions du globe par rapport à ce qui est anticipé avec le maintien des tendances actuelles, calculent ces experts.

Articles en relation

Le changement climatique va fortement freiner l’économie

Expertise Le changement climatique ralentit actuellement de 1,6% la production économique mondiale et devrait conduire à un doublement des coûts mondiaux dans les vingt prochaines années, selon un rapport. Plus...

«Le monde se réchauffe et l’homme y contribue»

Mitt Romney Le changement climatique n’est pas au centre de la campagne présidentielle américaine. Tout comme Barak Obama, Mitt Romney reconnaît toutefois le problème. Avec des nuances. Plus...

Une initiative pour protéger les océans est lancée

Environnement Le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a annoncé une initiative contre la pollution, la surpêche et la montée des eaux qui menace des centaines de millions de personnes. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.