Il y a trop de pesticides dans l'eau, selon Pro Natura

SuisseLes rivières et lacs suisses sont pollués par les pesticides utilisés dans l'agriculture intensive. Pro Natura lance une campagne pour des eaux plus propres.

Illustration: le lac de Baldegg dans le canton de Lucerne

Illustration: le lac de Baldegg dans le canton de Lucerne Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Pro Natura tire la sonnette d'alarme. La société de défense de la nature plaide pour l'interdiction des pesticides les plus toxiques et pour une forte réduction de ces substances dans l'agriculture.

Son constat: les rivières et lacs suisses sont pollués par les pesticides utilisés dans l'agriculture intensive, avertit Pro Natura lundi dans un communiqué.

Les organismes vivant intoxiqués

Selon Pro Natura, quelque 2000 tonnes d'herbicides, fongicides ou insecticides sont vendues chaque année en Suisse, dont 80 à 90% sont utilisées par l'agriculture.

Répandus sur les champs et les cultures, ces pesticides s'infiltrent dans les sols et dans les plans d'eau, relève la société de défense de la nature. Quelque 70% des ruisseaux et des rivières étudiés par l'institut de recherche sur l'eau de l'EPF Zurich contiennent des «quantités préoccupantes de pesticides».

Elles intoxiquent les organismes vivant dans les plans d'eau. Certains pesticides se retrouvent jusque dans le corps humain: des études ont détecté leur présence dans l'urine humaine.

Prescriptions à l'agriculture

Pour contrer ce phénomène, Pro Natura a lancé une campagne pour des eaux plus propres. La fondation exige que les substances les plus toxiques soient retirées du marché. Elle demande également que les études d'homologation soient publiées. Le but est également de diminuer la quantité de pesticides utilisée par l'agriculture.

Le Conseil fédéral publiera cet été un plan d'action pour réduire les pesticides en Suisse. Pro Natura entend insister pour que cela débouche sur une «réduction significative de l'utilisation des pesticides par des prescriptions sans équivoque à l'agriculture», indique Sophie Michaud Gigon, membre de la direction, citée dans le communiqué. (ats/nxp)

Créé: 09.05.2016, 11h51

Articles en relation

Nouveau blocage en vue au glacier des Diablerets

Alpes vaudoises Glacier 3000 met pour la seconde fois une piste de liaison à l’enquête. Pro Natura s’y opposera. Plus...

Des ONG veulent davantage d'efforts pour sauver le Doubs

Pollution La Fédération suisse de pêche, appuyée du WWF et de Pro Natura, demandent à Berne de s'engager davantage en faveur du sauvetage du Doubs. Plus...

Pro Natura se lance à la rescousse des amphibiens menacés

Faune Pro Natura vient en aide aux amphibiens dont la plupart des effectifs ont reculé de moitié en Suisse ces 20 dernières années. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Donald à l'ONU
Plus...