Passer au contenu principal

AfriqueLa moitié des lions a disparu en 25 ans

Il y a deux fois moins de lions en Afrique aujourd'hui par rapport à il y a 25 ans. La disparition des proies et l'Homme sont en cause.

Alors que le film «Le Roi Lion» déferle sur les écrans du monde entier, le Wildlife Conservation Network (WCN) a dressé un triste constat: l'Afrique a perdu la moitié de ses lions en l'espace de 25 ans. L'espèce a disparu dans 26 pays africains.

Pour chaque lion vivant à l'état sauvage, on compte 14 éléphants d'Afrique et 15 gorilles des plaines de l'Ouest, qui sont aussi des espèces menacées. On dénombre également plus de rhinocéros que de lions aujourd'hui.

Le lion a disparu de 94% de son aire de répartition historique, qui un jour fut pratiquement l'entier du continent africain. Aujourd'hui cette aire se limite à moins de 1'710'000 km2. Du coup, l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) a classé le fauve parmi les espèces les plus vulnérables.

L'homme en cause

Les raisons de son extinction sont multiples. D'une part, le nombre de proies diminue car l'Homme les chasse également pour la viande de brousse. Les lions sont alors obligés de s'approcher du bétail des humains pour se nourrir. Mais ils risquent alors de se faire tuer.

En outre, l'habitat humain s'agrandit. Du coup, celui des félins se fragmente, ce qui qui empêche les jeunes mâles de fonder leur clan et d'assurer la reproduction de l'espèce. Enfin, dernier problème de taille pour les lions: le braconnage. Leur peau, leurs dents ou encore leurs pattes sont utilisées dans la médecine traditionnelle et sont très prisées en Asie.

«Les lions sont l’une des grandes icônes universelles, et ils disparaissent peu à peu», a regretté Paul Thomson, directeur des programmes de conservation pour le Wildlife Conservation Network (WCN). «Le moment est venu de limiter les pertes et de ramener les lions dans les paysages africains. »

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.