Peu de biocarburants font mieux que l'essence

EtudeEn augmentation sur le marché, les biocarburants ne présenteraient que peu d'avantages écologiques face à l'essence, selon une étude de la station Agroscope Reckenholz-Tänikon et de l'institut Paul Scherrer.

Au cours des dernières années, la demande en biocarburants est en nette augmentation.

Au cours des dernières années, la demande en biocarburants est en nette augmentation. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Seuls très peu de biocarburants présentent un bilan écologique global meilleur que l'essence. C'est le constat d'une nouvelle étude de l'EMPA, de la station Agroscope Reckenholz-Tänikon (ART) et de l'institut Paul Scherrer (PSI) qui ont actualisé les critères établis en 2007.

Au cours des dernières années, la demande en biocarburants "présumés écologiques" a nettement augmenté dans le monde entier, de même que leur culture, a indiqué lundi le Laboratoire fédéral d'essai des matériaux et de recherche (EMPA). De nouvelles méthodes de production ont été développées pour la seconde génération de biocarburants et parallèlement, les experts en bilans écologiques ont affiné les méthodes d'évaluation de leur bilan environnemental.

En 2007 déjà, l'EMPA était arrivé à la conclusion que les biocarburants ne sont pas forcément plus respectueux de l'environnement que les carburants fossiles. Certes, nombre d'entre eux produisent jusqu'à 30% de gaz à effet de serre en moins mais leur production et leur fabrication causent souvent des nuisances plus élevées que l'essence ou le diesel, en termes notamment d'hyperacidité des sols et d'eaux polluées par l'abus d'engrais.

Déplacer les pollutions

Sur mandat de l'Office fédéral de l'énergie (OFEN), l'équipe de Rainer Zah, de l'EMPA, a mis au point une nouvelle méthode d'évaluation incluant de nouvelles plantes énergétiques et de nouveaux processus de transformation. Conclusion: "La plupart des biocarburants ne font que déplacer les pollutions engendrées: peu de gaz à effet de serre, mais plus de dommages consécutifs sur les sols affectés à leur culture", explique Rainer Zah, cité dans le communiqué.

Seuls quelques biocarburants présentent un bilan écologique globalement meilleur que l'essence. En premier lieu le biogaz obtenu à partir de matières résiduelles ou de déchets qui, selon la matière initiale employée, a un impact environnemental jusqu'à moitié moindre que l'essence.

Parmi les biocarburants, ceux à base d'éthanol présentent de manière générale un meilleur bilan écologique que ceux produits à base d'huiles. Les résultats dépendent toutefois considérablement des procédures et des technologies de production.

Défrichement sous-estimé

Les chercheurs se sont en outre rendu compte qu'ils avaient sous-estimé en 2007 les effets de la transformation de surfaces naturelles, par exemple le défrichement de forêts tropicales, sur le bilan des gaz à effet de serre. L'étude actuelle montre que les biocarburants issus de surfaces défrichées génèrent habituellement plus de gaz à effet de serre que les carburants fossiles. (ats/nxp)

Créé: 24.09.2012, 11h12

Toyota se voit leader

Le premier constructeur d’automobiles japonais, Toyota, a annoncé lundi qu’il comptait sortir 21 modèles hybrides d’ici à 2015 et qu’il espérait vendre un million de voitures de ce type par an dès 2013.

Parmi ces 21 modèles, 14 seront complètement nouveaux et les 7 autres des versions redessinées d’anciens modèles, a précisé un porte-parole de Toyota.

Le groupe a présenté sa stratégie environnementale à moyen terme, axée encore sur la technologie hybride (véhicules à motorisation mixte essence + électricité).

"Le marché mondial des véhicules hybrides devrait largement passer au-delà de la barre du million d’unités en 2012. (...) Toyota espère que les ventes de ses propres véhicules hybrides atteindront au moins un million d’unités par an de 2013 à 2015", a expliqué le constructeur dans un communiqué.

En 2012, le groupe espère vendre un total de 9,76 millions de véhicules, de tous types et marques confondus, lors d’une année qu’il pourrait terminer à la première place mondiale.

Toyota est le pionnier des technologies hybrides depuis la sortie du premier modèle du genre, la Prius, en 1997, qui a rencontré un grand succès notamment au Japon. (afp)

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

C'est le week-end: restez chez vous!
Plus...