Une araignée rare fait son apparition à Cudrefin

Grande CariçaieUne espèce d’araignée a été observée pour la deuxième fois en Suisse grâce à un cliché qui traînait dans un dossier.

Hypsosinga heri n’avait été observée qu’une seule fois en Suisse.

Hypsosinga heri n’avait été observée qu’une seule fois en Suisse. Image: Sophie Giriens/Association de la Grande Cariçaie

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Une araignée rare a été découverte dans la réserve de la Grande Cariçaie. Mais que les arachnophobes se rassurent: il ne s’agit pas d’une sorte de mygale adaptée à nos contrées. Nommée Hypsosinga heri, la petite araignée de 3,5 à 5,5 millimètres immortalisée dans le parc à vaches de la réserve du Chablais de Cudrefin est exceptionnelle.

C’est la deuxième fois, seulement, que le spécimen est observé en Suisse. Auparavant, sa présence n’avait été signalée qu’une seule fois dans le canton de Genève. Et la découverte remonte à 2002. De plus, l’araignée est qualifiée de rare à très rare dans la plupart des pays d’Europe centrale. Elle semble toutefois un peu mieux distribuée en France métropolitaine.

Découverte fortuite

Une photographie de l’araignée a été réalisée le 17 juin 2016 par la botaniste et entomologiste Sophie Giriens, alors chargée de faire des relevés de végétation dans le parc à vaches de la réserve du Chablais de Cudrefin. Mais l’image a été étudiée plus d’un an après sa réalisation. Si le délai peut surprendre, il n’est pas extraordinaire. «Cela arrive que nous ayons quelques photos en attente dans notre dossier à trier, explique Aline Cardinaux, stagiaire en communication à l’Association de la Grande Cariçaie. Mais toutes les images finissent forcément par être analysées puis classées.» Soumise il y a peu à un œil sagace, la photographie de l’arachnide s’est révélée être une vraie surprise. «L’auteure de la photographie n’était pas là pour s’intéresser aux araignées, poursuit la stagiaire en communication. Si sa curiosité n’avait pas été piquée par le spécimen, nous n’aurions peut-être jamais remarqué sa présence dans la réserve de la Grande Cariçaie.»

La petite araignée fréquente préférentiellement les zones marécageuses ensoleillées à végétation inondée comme les prairies à grandes laîches, plantes à feuilles souvent coupantes. Sa présence dans le parc à vaches de la réserve du Chablais de Cudrefin peut donc s’expliquer par l’environnement particulier du lieu.«On imagine que la méthode d’entretien de la végétation par pâture, appliquée dans la zone où le spécimen a été observé, a un lien avec sa présence, avance Aline Cardinaux. L’arachnide est véritablement lié à un milieu spécifique qu’on retrouve à cet endroit de la Grande Cariçaie.»

En effet, qui dit entretien des marais par pâture dit vaches dans le rôle de tondeuses à gazon. «Le type de végétation apprécié par l’araignée est maintenu en pleine lumière grâce aux vaches, qui broutent préférentiellement les roseaux ombrant habituellement ces prairies inondées, assure la stagiaire en communication. En pâturant dans le marais, elles évitent qu’il ne s’embroussaille.»

Si cette méthode s’est révélée être bénéfique pour cette espèce d’araignées, impossible de dire si un autre spécimen sera de nouveau recensé dans la réserve de la Grande Cariçaie. Et, même si cela devait se reproduire, l’observation de Hypsosinga heri restera toujours un événement à la saveur particulière de par sa rareté. (TDG)

Créé: 23.02.2018, 20h09

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Bruxelles veut que ses frontaliers chôment en Suisse
Plus...