Une année dans l’intimité des animaux de La Garenne

VaudUn ouvrage illustré immortalise une trentaine d’espèces du parc animalier. Il a été conçu par le photographe vaudois Julien Regamey.

Un jeune renard immortalisé par l'objectif de Julien Regamey.

Un jeune renard immortalisé par l'objectif de Julien Regamey. Image: Julien Regamey

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Un renard baille allongé sur le sol, des bébés lynx se chamaillent, un Gypaète s’agite au bord de son nid. Dans un nouveau livre illustré consacré au Zoo La Garenne, le jeune photographe vaudois Julien Regamey rend hommage à une trentaine d’espèces d’animaux du parc animalier de Le Vaud. L’auteur a réalisé la plupart de ses clichés au sein des enclos et volières de l’ancien zoo, déplacé en 2015. «L’enjeu était d’immortaliser les animaux en rentrant dans leur intimité, et de faire des photos comme s’ils étaient en pleine nature, sans les grillages et les murs en béton», souligne Julien Regamey.

Les images sont accompagnées de courts textes didactiques permettant de mieux connaître chaque espèce. Un moyen pour le jeune photographe âgé de 28 ans de sensibiliser les gens à leur beauté et à l’importance de les préserver. «Les gens ont tous vu un lion ou un tigre en vrai ou à la télévision, mais combien sont familiers avec les blaireaux, vautours ou hiboux qui habitent nos contrées?»

Originaire de Saint-Oyens, près de Morges, Julien Regamey s’est découvert très tôt une passion pour la nature et la faune. «Durant mon enfance, j’insistais tout le temps auprès de mes parents pour me rendre au Zoo La Garenne?». Le projet débute fin 2014. Avec un CFC de gardien d’animaux déjà en poche, le Vaudois est engagé comme soigneur dans le zoo de Le Vaud. Une expérience d’une année durant laquelle il travaille à l’élaboration de son livre. Le jeune homme se décrit comme un électron libre. Sa passion pour la photographie animalière le conduit à passer une grande partie de son temps en Afrique du Sud, dans le parc national Kruger, où il piste animaux sauvages. Il y organise depuis peu des safaris à la carte, «hors des sentiers battus par les touristes.»

En Suisse, il publie régulièrement ses photos dans Animan ou l’Illustré. Il donne également des cours aux pompiers pour gérer la présence éventuelle de NAC (nouveaux animaux de compagnies) tels que serpents, scorpions ou mygales sur les lieux des sinistres. En parallèle, il n’hésite pas à passer plusieurs semaines dans la nature pour obtenir le cliché parfait, principalement dans le Jura, entre la Dôle et le Marchairuz. Le livre sur La Garenne, disponible en librairie et sur internet, est son premier ouvrage. Sur la vente des exemplaires, un franc par livre reviendra au centre de soin de La Garenne. (TDG)

Créé: 25.02.2018, 10h10

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

USA: les enfants de migrants séparés de leurs parents
Plus...