Nouveau défi suisse: un vol solaire dans la stratosphère

Projet «SolarStratos»Le père de PlanetSolar a dévoilé sa nouvelle aventure: piloter un avion solaire à 25'000 mètres d'altitude.

Raphael Domjan, initiateur et pilote, Geraldine Fasnacht, securite et mission.

Raphael Domjan, initiateur et pilote, Geraldine Fasnacht, securite et mission. Image: Allenspach

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Nom de code: «SolarStratos». Après PlanetSolar, qui lui a permis de réaliser en 2012 le premier tour du monde 100% solaire à bord d'un catamaran, Raphaël Domjan fixe désormais le ciel. Son nouveau défi consistera à piloter un avion solaire dans la stratosphère, à environ 80'000 pieds d'altitude, soit 25'000 mètres. Ce qui n'a jamais été fait auparavant. «A cette altitude, on voit la courbure de la Terre et les étoiles même de jour», décrit l'aventurier. La mission se veut bien différente de SolarImpulse, qui vise un tour du monde solaire à l'altitude des avions de ligne (9000 mètres) avec une autonomie permettant un vol perpétuel.

L'équipe de SolarStratos est au complet: Raphaël Domjan s'est entouré d'une brochette de spécialistes pour mener à bien son projet, censé voir le jour en 2017. L'avion sera un biplace d'une envergure de vingt mètres, conçu par l'entreprise allemande PC-Aéro, qui commercialise déjà des monoplaces solaires. Il s'agira d'adapter ce modèle pour lui permettre de monter dans la stratosphère. Principal défi: alléger autant que possible l'appareil, les batteries et la combinaison pressurisée du pilote. «Le tout ne doit pas dépasser 350 kilos», souligne Raphaël Domjan, qui s'astreint lui-même à un régime pour atteindre le poids de 70 kilos.

Comme PlanetSolar le fut, la mission SolarStratos sera basée au Parc scientifique et technologique d'Yverdon-les-Bains. Les vols d'essai débuteront l'an prochain et auront lieu dans la région. Le point de départ du vol record, qui devrait durer cinq heures, n'est lui pas encore connu. L'avion pourrait décoller de l'étranger en fonction d'un partenariat à conclure. Raphaël Domjan indique disposer déjà de la moitié du budget nécessaire à son aventure, lequel se monte à environ 7 millions de francs.

Créé: 19.03.2014, 09h52

Articles en relation

PlanetSolar a accosté à Paris

Energie solaire Le catamaran solaire est arrivé mardi dans la capitale française. Il achève ainsi son périple scientifique de 156 jours à travers l'Atlantique. Plus...

PlanetSolar part en mission scientifique le long du Gulf Stream

Environnement Le plus gros catamaran solaire jamais construit s'en va samedi enquêter sur les secrets du fameux courant océanique. Plus...

PlanetSolar a terminé son tour du monde et entre dans l’Histoire

EXPÉDITION L’équipage du MS Tûranor PlanetSolar a franchi la ligne d’arrivée à Monte-Carlo. Il s’agit du premier tour du monde réalisé uniquement grâce à l’énergie du soleil. Plus...

L'UNIGE va sonder le gulf stream à bord d’un catamaran «propre»

Climat Jusqu’au 18 juin, une exposition est consacrée à cette expédition baptisée «Planetsolar Deepwater» dans le hall de l’Université de Genève. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

La débâcle du PLR
Plus...