Action pour mieux protéger la santé des végétaux

SuisseDe nombreux acteurs suisses, dont Berne, s'allient pour mieux protéger la santé des végétaux, si importante pour l'alimentation ou la biodiversité.

La santé des végétaux est toujours plus fortement menacée par des agents pathogènes et des organismes nuisibles, estime Berne.

La santé des végétaux est toujours plus fortement menacée par des agents pathogènes et des organismes nuisibles, estime Berne. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Confédération, agriculteurs, propriétaires forestiers et horticulteurs s'allient pour mieux protéger la santé des végétaux. Leur bonne santé est importante pour l'alimentation, la protection contre les dangers naturels et la préservation de la biodiversité, ont-ils martelé.

«Du fait de l'intensification du trafic international des marchandises et des touristes, la santé des végétaux est toujours plus fortement menacée par des agents pathogènes et des organismes nuisibles», ont indiqué jeudi des représentants des offices fédéraux de l'agriculture (OFAG) et de l'environnement (OFEV), de l'Administration des douanes (AFD) et d'organisations privées, comme l'Union suisse des paysans (USP) dans un communiqué. L'action est menée dans le cadre de l'année internationale de la santé des végétaux.

Face à ces menaces, la prévention est devenue «plus importante», ont-ils ajouté, soulignant que les plantes cultivées et sauvages en bonne santé sont de «prime importance pour la nature et pour l'économie».

Tour de vis

La Confédération va ainsi durcir la législation sur les importations de végétaux et de parties vivantes de végétaux. Dès le 1er mars, il sera interdit d'en importer de pays non membres de l'UE sans certificat phytosanitaire. «Des maladies et parasites de plantes sont souvent introduits sur un territoire par l'intermédiaire de végétaux», a rappelé la coalition d'acteurs dans le communiqué.

Les organismes nuisibles peuvent provoquer «des pertes massives et mettre en danger la production». «Presque chaque année, un nouveau parasite ou une nouvelle maladie met l'agriculture face à de nouveaux défis», précise le texte. La punaise diabolique a par exemple causé des dommages pour trois millions de francs l'an dernier, selon des indications fournies par la branche.

Détection précoce

Dans cette optique, les agriculteurs, les propriétaires forestiers, les jardiniers peuvent contribuer à la détection précoce de parasites et de maladies de végétaux, explique le communiqué.

Outre l'OFAG, l'OFEV, l'AFD et l'USP, ForêtSuisse, Jardin Suisse et la Fédération suisse des jardins familiaux (FSJF) participent à l'action. Le prochain événement national consistera en la présentation d'un timbre spécial par La Poste le 12 mars. (ats/nxp)

Créé: 30.01.2020, 11h27

Articles en relation

Primés pour sauver la biodiversité

Solutions Les jeunes passionnés ont remporté le Jane Goodall Challenge pour leur programme de sensibilisation et de conservation de la biodiversité locale. Plus...

La Suisse, mauvaise élève de la biodiversité

Rapport annuel du WWF Plus d'un tiers des espèces de végétaux, d'animaux et de champignons de notre pays sont menacées, selon le bilan 2019 du WWF. Plus...

Fribourg veut mieux protéger la biodiversité

Canton de Fribourg Les députés fribourgeois ont accepté jeudi deux postulats pour améliorer la qualité des écosystèmes et lutter contre la disparition des insectes. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

La fin des rentes à vie des conseillers d'Etat est proche
Plus...