Pneumonie: un nouveau vaccin immunise 13 millions d'enfants

SantéLa pneumonie est la première cause de mortalité dans le monde chez l'enfant. L'Organisation mondiale de la santé (OMS) fat campagne pour un nouveau vaccin.

Le vaccin anti-pneumococcique permet de protéger des millions d'enfants dans les pays pauvres.

Le vaccin anti-pneumococcique permet de protéger des millions d'enfants dans les pays pauvres. Image: GAVI - DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un vaccin contre la principale cause de pneumonie permet de protéger des millions d'enfants dans les pays pauvres, a affirmé lundi l'Alliance GAVI à l'occasion de la Journée mondiale contre la pneumonie. D'ici la fin de l'année, ils seront treize millions à être vaccinés.

Jusqu'à présent, 21 pays en développement ont introduit le vaccin anti-pneumococcique grâce au soutien de l'Alliance pour la vaccination GAVI. Plus de 50 pays prévoient de l'introduire d'ici 2015 afin de protéger des millions d'enfants supplémentaires, a affirmé l'organisation basée à Genève.

«La pneumonie est une terrible maladie qui tue chaque année des centaines de milliers d'enfants», a déclaré le Dr Seth Berkley, directeur exécutif de GAVI. «Nous avons les outils pour faire changer les choses», a-t-il ajouté.

La pneumonie est la première cause de mortalité dans le monde chez l'enfant. L'Organisation mondiale de la santé (OMS) estime que 1,4 million d'enfants de moins de 5 ans meurent chaque année de pneumonie, soit plus que du sida, du paludisme et de la rougeole réunis.

Depuis décembre 2010

En décembre 2010, le Nicaragua est devenu le premier pays éligible au soutien de GAVI à introduire le vaccin anti- pneumococcique dans son programme de vaccination de routine, soit moins d'un an après l'introduction de ce vaccin dans des pays comme les Etats-Unis et le Royaume-Uni.

D'autres pays (y compris la République démocratique du Congo, le Ghana, le Kenya, le Pakistan, la Sierra Leone, le Yémen et, plus récemment, Madagascar) ont depuis introduit ce vaccin salvateur. GAVI et ses partenaires, dont l'UNICEF et l'OMS, prévoient de faire vacciner 90 millions d'enfants contre les infections à pneumocoques d'ici 2015.

GAVI a en outre financé l'introduction d'un vaccin qui protège contre les infections à Haemophilus influenzae de type b (Hib), une autre cause majeure de pneumonie. Introduit dans la quasi-totalité des 73 pays éligibles au soutien de GAVI, le vaccin anti-Hib permettra de protéger quelque 120 millions d'enfants.

D'ici fin 2012, l'OMS prévoit que plus de 600'000 décès potentiels liés aux infections à Hib pourraient être évités grâce au soutien de GAVI.

Plan d'action mondial

Un Plan d'action mondial pour prévenir et combattre la pneumonie (GAPP) a été lancé conjointement par l'OMS et le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF), en collaboration avec GAVI et ses partenaires, à l'occasion de la première Journée mondiale de la pneumonie en 2009.

Ce plan d'action vise notamment à améliorer l'accès aux vaccins, à agir pour une meilleure nutrition (grâce à des mesures telles que l'allaitement maternel exclusif), à réduire la pollution de l'air à l'intérieur des habitations et à améliorer l'accès aux médicaments antimicrobiens pour traiter la pneumonie. (ats/nxp)

Créé: 12.11.2012, 14h29

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

La Grande-Bretagne plébiscite le Brexit de Johnson
Plus...