La surpêche du thon inquiète toujours

EnvironnementL'Union européenne débattra de la situation alarmante du thon obèse, en proie à la surpêche, ce lundi, en Croatie.

La question de la surpêche du thon obèse sera dès lundi au centre des discussions de la Commission internationale pour la conservation des thonidés de l'Atlantique.

La question de la surpêche du thon obèse sera dès lundi au centre des discussions de la Commission internationale pour la conservation des thonidés de l'Atlantique. Image: Alex Hofford/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Que faire pour lutter contre la surpêche du thon obèse? La question sera dès lundi au centre des discussions de la Commission internationale pour la conservation des thonidés de l'Atlantique (Cicta), qui avait pris en 2007 des mesures drastiques pour sauver le thon rouge.

Début octobre, le comité scientifique de la Cicta dressait un bilan pessimiste: le thon obèse, apprécié en conserve comme en sashimi, est surpêché. Si les niveaux actuels de pêche se maintiennent, la probabilité que le stock se reconstitue d'ici 2033 est quasi-nul, à 1%.

«L'espèce se trouve dans le rouge», résume Daniel Gaertner, spécialiste des thons tropicaux à l'IRD, qui participe à l'évaluation des stocks de poissons pour la Cicta.

Deuxième essai

Le thon obèse (Thunnus obesus), aussi connu sous le nom de patudo, vit dans l'Atlantique, le Pacifique et l'Océan indien, mais pas en Méditerranée. Il évolue dans des eaux plus profondes que d'autres espèces de thons tropicaux, dont le plus connu est l'albacore et peut atteindre 180 kilogrammes.

En 2015, la Cicta avait déjà pris une série de mesures: un quota total annuel de pêche de 65.000 tonnes pour sept principaux pays pêcheurs et un moratoire dans des zones précises et à certaines périodes de l'année de l'usage des DCP, des radeaux flottants servant à attirer les poissons avant de les prendre dans des filets, à qui il est reproché de piéger de jeunes thons obèses.

Mais les autres pays ne sont pas soumis à des quotas, ce qui a fait grimper les prises à 80.000 tonnes en 2017 et le moratoire s'est révélé inefficace. Résultat, le thon obèse ne parvient pas à reconstituer ses stocks. Comment y remédier? «Il faut réduire les prises, et drastiquement», plaide Paulus Tak, de l'ONG américaine Pew. Pew et WWF plaident pour une limitation des prises à 50.000 tonnes, ce qui offrirait à l'espèce 70% de chances de se rétablir d'ici 2028.

Le thon rouge surveillé de près

L'Union européenne, qui participe à la 21e réunion extraordinaire de la Cicta qui se tiendra à Dubrovnik, en Croatie, du 12 au 19 novembre, a fait une proposition en ce sens.

L'UE, plus gros pêcheur de thon obèse derrière le Japon, plaide pour soumettre les parties prenantes pêchant plus de 500 tonnes par an à des quotas jusqu'en 2023, sans donner de chiffre global. L'UE propose aussi de réduire le nombre de DCP par navire et de renforcer les contrôles sur les navires.

Pour Adam Baske d'IPNLF, une association qui soutient une pêche au thon à la ligne et durable, une baisse des quotas doit s'accompagner d'«un partage de l'accès aux ressources aux petits opérateurs et aux pays en voie de développement».

Certaines communautés aux Açores, à Madère, au Brésil ou encore au Sénégal sont très dépendantes du thon obèse, explique-t-il.

Le problème de la pêche illégale

En 2007, la perspective de voir l'une des trois espèces de thon rouge (Thunnus thynnus) ajoutée à la liste de l'ONU des espèces menacées avait contraint la Cicta à instaurer un quota de pêche et de strictes mesures de contrôle sur 15 ans dans l'Atlantique-Est et en Méditerranée.

Depuis, le stock se reconstitue. Mais des relèvements des quotas en 2014 et 2017 suscitent la crainte des défenseurs de l'environnement. En 2020, ils atteindront 36.000 tonnes.

Autre source d'inquiétude, la pêche illégale. Europol a démantelé en octobre un réseau entre l'Espagne, la France, Malte et l'Italie, et comptabilisé un volume annuel de 2.500 tonnes de thon rouge de provenance illégale, alors que sa pêche est strictement réglementée et contrôlée. «Il faut absolument ne pas relâcher les contrôles», insiste Tristan Rouyer, chercheur à l'Ifremer.

Alors que la période de pêche est aujourd'hui limitée, l'UE propose de l'autoriser toute l'année sauf pour les plus gros navires, les thoniers senneurs. Quant aux requins, Sonja Fordham de l'ONG Shark Advocates International espère qu'ils ne seront pas les grands oubliés du Cicta. «Historiquement, ils ne représentent pas une priorité», déplore-t-elle. (afp/nxp)

Créé: 10.11.2018, 09h49

Articles en relation

Vers une hausse des quotas de thon rouge

Maroc Les quotas de pêche de thon rouge devraient être fortement revus à la hausse, estime l'organisme international chargé de ce dossier. Plus...

Pêche illégale du thon: 48 sociétés signent un pacte

Accord Une cinquantaine d'entreprises de la pêche ont signé ce lundi un pacte pour mettre fin d'ici 2020 à la pêche illégale du thon et au travail forcé qui en découle. Plus...

Le thon rouge a repeuplé la mer Méditerranée

Environnement La «vache des mers», qui a frôlé l'extinction en Méditerranée, semble avoir repris du poil de la bête. Le marché s'interroge. Plus...

Un thon rouge adjugé à 648'000 francs au Japon

Vente à la criée Les premières criées de thon rouge de l'année sont un rituel très médiatisé. La somme n'atteint pas le record de 2013. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.