Un fermier poursuivra un géant de l'énergie

Allemagne / PérouUn paysan péruvien attaque en justice RWE, responsable selon lui de la fonte d'un glacier andin. Sa requête est jugée «recevable» par une cour d'appel.

Saul Luciano Lliuya va commencer un long combat judiciaire. Mais il ne sera pas seul.

Saul Luciano Lliuya va commencer un long combat judiciaire. Mais il ne sera pas seul. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La justice allemande a franchi un pas inédit en acceptant jeudi d'examiner la requête d'un paysan péruvien contre le géant de l'énergie RWE pour déterminer sa responsabilité dans la fonte d'un glacier andin attribuée au réchauffement climatique.

La bataille entreprise par ce fermier «est recevable», a décidé la cour d'appel de Hamm (nord), en ordonnant une série d'expertises sur l'effet des rejets polluants de RWE, alors que la même requête avait été d'emblée balayée en première instance.

Cette décision n'équivaut pas à donner raison à Saul Luciano Lliuya, agriculteur et guide de haute montagne, qui avait décidé en 2015 d'attaquer RWE en justice au motif que le groupe allemand est l'un des principaux émetteurs de gaz à effet de serre de la planète, bien qu'il n'ait aucune centrale au Pérou.

Des travaux pour sa communauté

En faisant entrer la procédure dans la phase suivante, les magistrats allemands font néanmoins un pas dans la logique de «justice climatique mondiale», un concept politique qui obligerait le «Nord» polluant à dédommager les pays du «Sud» affectés.

«Le simple fait d'entamer les débats sur le fond, dans cette affaire, écrit une page d'histoire du droit», s'est réjouie Roda Verheyen, avocate du requérant, citée par l'ONG Germanwatch qui appuie toute la démarche.

Dans le détail, une série d'expertises doit déterminer l'éventuel lien de causalité entre les émissions polluantes de RWE et la fonte de gigantesques blocs de glace dans les Andes: transformés en lagunes, ils menacent d'engloutir Huaraz, la localité péruvienne de M. Lliuya.

Ce père de deux enfants réclame le financement par RWE d'une partie des travaux de sécurisation contre les risques d'inondation de la communauté de Huaraz, capitale de la province de Ancash dans le nord du pays.

Il veut aussi le remboursement des 6.300 euros de travaux effectués pour protéger sa maison contre la montée des eaux. (afp/nxp)

Créé: 30.11.2017, 14h57

Articles en relation

Un morceau géant du glacier Grey se détache

Chili Un bloc de glace de 350 mètres sur 380 s'est détaché du glacier Grey, en Patagonie chilienne. Plus...

Le glissement de terrain s'est stabilisé à Aletsch

Valais Une partie de la rive gauche du glacier s'était affaissée en octobre 2016. Plus...

Le glacier de Trift n'est plus une menace

Valais La dernière partie du glacier, au-dessus de Saas-Grund (VS), s'est effondrée dans la nuit de dimanche à lundi. La surveillance a été levée. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.