Passer au contenu principal

Mort du Covid-19 à l’hôpitalSans famille, les mourants se confient aux aumôniers

Ils ont recueilli les dernières paroles des patients Covid-19 privés de leurs proches.

L’espace de recueillement et de ressourcement des HUG a été inauguré en septembre 2019. Il est divisé en quatre domaines: chrétien, juif, musulman et offert à  la spiritualité au sens large.
L’espace de recueillement et de ressourcement des HUG a été inauguré en septembre 2019. Il est divisé en quatre domaines: chrétien, juif, musulman et offert à la spiritualité au sens large.
Lucien FORTUNATI

«Nous sommes des ponts», énonce l’aumônière musulmane des HUG, Dia Khadam al Jamé. Des ponts, c’est bien ça: entre l’intérieur et l’extérieur de l’hôpital, les malades et leurs familles, les patients et les soignants, les hommes et Dieu, la vie et la mort. Des passerelles plus nécessaires que jamais dans cette crise sanitaire qui a contraint les hôpitaux à couper ses hôtes de leurs familles.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.