Passer au contenu principal

SolidaritéSamedi, 35 tonnes de marchandises ont été distribuées aux plus démunis

Pas moins de 2900 colis supplémentaires ont été écoulés aux Vernets, où l’action devrait se poursuivre jusqu’au 8 juin.

Parmi les nationalités présentes, on recense de nombreux Philippins, des Latino-Américains et depuis peu des réfugiés érythréens, syriens et afghans.
Vernets
Parmi les nationalités présentes, on recense de nombreux Philippins, des Latino-Américains et depuis peu des réfugiés érythréens, syriens et afghans.
Pierre Albouy

Avancée d’une heure afin de diminuer les temps d’attente et éviter les orages attendus en milieu de journée, la distribution des colis aux Vernets a démarré ce samedi à 8 h. Arrivant toujours plus tôt, certains ont attendu depuis 4 h du matin pour être sûrs de ne pas repartir bredouille. «Personne ne repartira les mains vides. Si les colis ne suffisent pas, on offrira des bons», assure Esther Alder, magistrate en charge du Département de la cohésion sociale et de la solidarité. Grâce à l’aide de 320 bénévoles, parmi lesquels Bertrand Levrat, directeur général des HUG, 2900 colis alimentaires ont été distribués durant la journée de samedi, soit 300 de plus que la semaine dernière. Parmi les 892 donateurs publics et privés, figurent, outre de nombreux anonymes, des géants de la grande distribution, la Fondation Partage ainsi que la Chaîne du Bonheur, grâce au don de laquelle la Caravane de solidarité, à l’origine de l’action, a pu faire des achats pour compléter les denrées manquantes.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.