Passer au contenu principal

Images choc au cœur de ZurichRetour au Platzspitz!

Célèbre scène ouverte de la drogue au début des années 1990, le parc qui reste ancré dans l’inconscient collectif renaît dans le nouveau film de Pierre Monnard. Plongée dans l’histoire.

Dans «Les enfants du Platzspitz» de Pierre Monnard, Mia, 11 ans (incarnée en finesse par Luna Mwezi), est délaissée par une mère toxicomane.
Dans «Les enfants du Platzspitz» de Pierre Monnard, Mia, 11 ans (incarnée en finesse par Luna Mwezi), est délaissée par une mère toxicomane.
Ascote Elite

Des milliers d’images hantent la mémoire de Georg Bringolf, directeur artistique du film «Les enfants du Platzspitz» de Pierre Monnard, en salle le 19 août, après un immense succès en Suisse alémanique. Bien avant d’être engagé pour reconstituer les décors de la célèbre scène de la drogue, en plein cœur de Zurich, l’homme étudiait à deux pas du parc, se liant d’amitié avec les drogués, muni de son appareil photo. C’était au début des années 1990 et des clichés choquants du Platzspitz circulaient dans le monde entier. «J’avais un ami guitariste, se rappelle Georg Bringolf. Je savais qu’il habitait là-bas et qu’il consommait de l’héroïne. Un jour, je l’ai vu se transformer en pénétrant à l’intérieur. Les lois de la drogue avaient gagné, notre amitié n’avait plus aucune importance. Peu après, il a fait une overdose.» On imagine la scène dès les premières secondes du long métrage du Fribourgeois, à travers Mia, 11 ans, parcourant les allées où les gens hurlent et se piquent. Au-delà de la fiction, restent aujourd’hui des images et des témoins.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.