Passer au contenu principal

Un vote qui a valeur de symbole

Le 24 novembre prochain, parmi les multiples sujets de votation soumis à la population, les Genevoises et Genevois devront se prononcer pour ou contre le projet de déclassement du cœur du Petit-Saconnex au lieu-dit «Les Crêts» en zone de développement 3, voté par le Grand Conseil en date du 25 janvier 2019.

Situé entre le chemin Moïse-Duboule, le chemin de la Tourelle, le chemin des Crêts et la place du Petit-Saconnex, autour du «Café du Soleil», ce projet doit permettre la construction de grandes barres d’immeubles et la destruction programmée de l’église Jean XXIII située à proximité de la mosquée du Petit-Saconnex.

Couvert par une arborisation fournie dans un environnement déjà très densément construit, ce quartier est classé depuis le début des années 1960 en zone villageoise. Celle-ci permet la construction d’immeubles à tailles humaines (2 à 3 étages) qui respectent le caractère et l’histoire du quartier.

Assurément, ce vote aura un impact sur l’avenir de ce quartier mais bien au-delà peut-être…

Les dernières élections fédérales ont clairement montré que la population suisse et genevoise s’inquiète de la dégradation de notre environnement et du changement climatique.

Dans ce contexte, ce projet de densification peut devenir un symbole très concret et confirmer les résultats d’octobre 2019. Celui d’un combat que nous devons tous mener au niveau local contre l’abattage inconsidéré d’arbres centenaires, la perte de notre biodiversité et le bétonnage du canton.

Les «Verts», grands vainqueurs des dernières élections fédérales, ont largement profité de cette prise de conscience. Ils devront maintenant agir concrètement pour proposer des solutions de fond, susceptibles d’être soutenues par d’autres partis et par la population pour défendre et protéger notre patrimoine naturel et bâti. Un premier signe encourageant permet de noter leur récente adhésion aux arguments des référendaires contre le déclassement du Petit-Saconnex.

Il faudra aller beaucoup plus loin cependant. Comme l’association Pic-Vert l’exprime régulièrement, la remise en cause de notre modèle de croissance, formalisé à travers le plan directeur cantonal 2030 qui prévoit l’arrivée de plus de 100 000 nouveaux résidents à l’horizon 2030 (base 2013), est indispensable.

Ce plan oriente la politique cantonale vers un développement économique et une croissance démographique non maîtrisés aux effets dévastateurs. Ces effets se font maintenant clairement ressentir par la population ne serait-ce que par l’abattage de centaines d’arbres anciens partout dans le canton. Les bulldozers sont partout et vont continuer à détruire le patrimoine que nous ne pourrons plus léguer à nos enfants.

Donnons un signal fort afin que nos autorités privilégient un développement économique plus local et maîtrisé, qu’elles reconsidèrent leur fuite en avant dans la politique d’aménagement du territoire et de densification actuelle.

Au-delà de la solidarité envers tous les habitants du Petit-Saconnex qui ont rejeté à plus de 75% ce projet, dire non à ce déclassement confirmera le vote populaire d’octobre et notre volonté de préserver un canton à taille humaine, dans un environnement diversifié et sain pour tous ses habitants.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.