Passer au contenu principal

Contre le terrorisme, comment ne pas se tromper de riposte

Au risque de nous répéter – ce qui déjà, en soi, participe de notre état de sidération – il faut considérer désormais le terrorisme d’inspiration djihadiste comme une sinistre récurrence, dans nos lieux que nous croyions plus sûrs que les autres, plus civilisés, plus éloignés des malheurs du monde.

Il faut aussi s’attendre aux scénarios les plus improbables, n’importe quel objet usuel, n’importe quelle situation quotidienne pouvant soudain devenir l’arme ou la scène des crimes les plus sanglants.

Quelles ripostes apporter à cette guerre asymétrique, qui oppose à la société tout entière un ennemi indéfini, dispersé, numériquement ridicule, même pas forcément fédéré (l’islam radical ne peut être parfois qu’un vernis de circonstance), mais dont la seule force est justement son caractère insaisissable et totalement imprévisible?

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.