Passer au contenu principal

Syrie, toilettes, jeunes activistes, patentes!

Les prochains rendez-vous de la Genève internationale.

Guy Mettan
Guy Mettan
Pascal Frautschi

On en a beaucoup parlé avant, plus du tout pendant et presque pas après, et c’est sans doute mieux comme ça: les pourparlers sur la Constitution syrienne se sont clos vendredi avec une conférence de presse interminable des parties, Gerd Petersen, l’envoyé spécial de l’ONU sur la Syrie, ouvrant les feux avant de laisser le micro aux représentants du gouvernement puis de l’opposition. Pour une fois depuis des années, le ton général était plutôt positif. Huit ans de guerre civile, 350 000 morts, des millions de réfugiés et trois armées d’occupation unilatérales (l’israélienne, la turque et l’américaine), cela commence à faire réfléchir… Prochain rendez-vous: le 25 novembre.

Il n’y aura bientôt plus assez de jours dans l’année pour accueillir toutes les journées mondiales de quelque chose. Le 19 novembre n’échappe pas à la règle puisqu’on célébrera la Journée mondiale des toilettes avec un slogan parfaitement adapté aux circonstances: «Ne laisser personne derrière!» On aurait presque envie de rire si le sujet n’était pas très sérieux. Non seulement le problème des déjections humaines et de la salubrité publique affecte la santé de milliards de gens, mais il frappe des millions de travailleurs de Voirie méprisés, ostracisés et sans aucune protection sanitaire ni sociale.

Comme on pouvait s’y attendre, la guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine ne reste pas sans effet sur leurs économies. La CNUCED vient de publier un rapport qui montre que les deux protagonistes sont affectés, la Chine souffrant d’une baisse de 25% de ses exportations vers les États-Unis tandis que ceux-ci doivent supporter une hausse des prix des marchandises importées. Seuls gagnants: Taïwan (une autre province chinoise, soit dit en passant…), le Mexique et, plus marginalement, l’Europe et le Vietnam.

Mais la Chine n’a pas dit son dernier mot et riposte avec vigueur sur le front des dépôts de patentes, brevets, marques et autres designs. Dans son dernier rapport sur les indicateurs de la propriété intellectuelle, l’OMPI confirme ce spectaculaire dynamisme. Avec 1,5 million de patentes déposées en 2018, soit près de la moitié du total mondial, elle fait trois fois mieux que les États-Unis. Même chose pour les applications industrielles, les marques, les designs et les variétés végétales. Mieux, elle affiche un taux de croissance à deux chiffres dans tous ces domaines alors que ses concurrents stagnent ou régressent. La Suisse, qui arrive au 9e rang mondial, fait plutôt bonne figure.

Outre la traditionnelle session d’hiver du Conseil des droits de l’homme et la XXIIIe conférence internationale de la Croix-Rouge, la fin de l’année au Palais des Nations sera marquée par quelques rendez-vous inédits. Fin novembre, le «Sporting Chance Forum» réunira des délégués de diverses organisations internationales pour évoquer le rôle des jeunes et du sport en faveur de la paix. La vague féminine et jeune submerge aussi la vénérable institution onusienne: le 10 décembre, on lui rendra ainsi hommage avec un Sommet des jeunes activistes célébrant l’alliance des femmes et des jeunes filles pour le progrès. Enfin, le 17 décembre, on conclura l’année avec le premier Forum global sur les réfugiés en compagnie d’une dizaine de chefs d’État et de gouvernement.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.