Passer au contenu principal

Qui en Suisse serait assez bête pour parler de «nos ancêtres les Helvètes»?

Entendre Nicolas Sarkozy à l’heure du déjeuner, ce n’est déjà pas un plaisir. Mais l’entendre parler d’assimilation façon «nos ancêtres les Gaulois», cela fait avaler de travers. Il l’a dit, il l’a répété, l’histoire de ses ancêtres hongrois et grecs ne l’intéresse pas.

Né Français, seule l’histoire de Vercingétorix le concerne. Et que ceux qui ont comme lui des aïeux au-delà des frontières de la République les oublient! Qu’ils adoptent ceux de leurs voisins, de leurs élus ou de leurs ennemis, pourvu que ce soient de bons Gaulois!

Ce discours électoraliste insane résonne encore à mes oreilles, quand une affichette placardée sur la vitrine de la Società Dante Alighieri attire mon attention courroucée. Elle donne rendez-vous aux curieux d’histoire le samedi 24 septembre à 10 heures devant la cathédrale Saint-Pierre à Genève. Le thème de cette visite commentée est «Les Italiens qui ont fait Genève et les Genevois qui ont fait l’Italie». N’en déplaise au candidat Sarkozy, l’organisateur est l’Alliance française de Genève!

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.