Passer au contenu principal

Pôle pour les jeunes footballeurs

Genève, 26 novembre

90 000 personnes ont voté sur le projet de déclassement de la zone Pré-du-Stand pour y replacer l’Académie du Servette FC, qui devra quitter Balexert en 2021.

45 000 étaient pour, 45 000 étaient contre. Le décompte final, en deux temps, annonce plus quinze le dimanche et moins neuf le lundi.

Cette situation ubuesque ne devrait en aucun cas être avalisée par la Chancellerie et exige une nouvelle votation qui rendrait le verdict acceptable.

Mais ce qu’il faut retenir de cet épisode malheureux pour la crédibilité de notre démocratie, c’est la leçon suivante: sur les 50 pour cent de votants opposés au projet, une immense majorité l’a été sur le lieu ou sur le montage financier, non pas sur le principe. Qui à Genève s’oppose au remplacement d’une école en ruines? Qui s’oppose à la naissance d’une zone d’habitation à loyers abordables?

Qui enfin oserait s’opposer à la création d’un pôle sportif du club phare du canton, exigée par les instances faîtières du football, propre à stimuler des dizaines de milliers d’enfants, d’adolescents et d’adultes des deux sexes adeptes du sport le plus populaire de notre canton ?

Au 19e siècle, Victor Hugo avait dit: «Pour chaque école qu’on ouvre, c’est une prison qu’on ferme.» Aujourd’hui, heureusement, tous les enfants vont à l’école.

Alors maintenant, l’écrivain dirait: «Chaque centre de sport moderne diminue l’urgence de trouver des solutions carcérales.»

Je pense que nos politiciens, tous ensemble, Exécutif et Législatif confondus, ont le devoir déontologique de trouver une solution à court terme pour reloger l’Académie du Servette FC avant le début des travaux pour le nouveau cycle du Renard à Balexert.

Christian Lanza

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.