Paris a deux visages: celui du futur se veut verdoyant

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Paris n’est pas que blessée, c’est encore une ville qui croit en elle. Après les attentats, Paris a deux visages. Le premier surmonte la peur par l’adaptation. C’est l’enseigne historique du Pied de cochon qui ferme désormais à minuit trente du dimanche au mercredi, faute de clients. Depuis 1947, on y servait une fameuse soupe à l’oignon aux noctambules 24 heures sur 24, sept jours sur sept. «Paris est une fête» de Hemingway a beau être un best-seller en librairie, les fêtards et les touristes se couchent tôt désormais.

Le second visage de Paname a l’ambition de Réinventons Paris. Un extraordinaire appel à projets urbanistiques et architecturaux pour concevoir le futur de 23 lieux de la capitale. Lancé en 2014, ce concours présente ces jours les desseins retenus. Ils sont visibles à l’exposition du Pavillon de l’Arsenal (IVe arrondissement) et sur le Web (www.reinventer.paris).

Le défi était de taille et international. La Mairie de Paris a demandé aux créateurs du monde entier de remodeler des lieux de la capitale française. Surtout d’innover et de rêver de nouveaux usages pour 23 sites répartis dans neuf arrondissements. Ce sont 150 000 mètres carrés constructibles dans une des plus belles villes du monde, mais aussi l’une des plus corsetées dans son cadre historique et patrimonial, qui étaient offerts à l’imagination. Au final, 372 projets ont été déposés qui répondaient au cahier des charges. Après plusieurs phases, c’est désormais le dernier panier, avec 75 finalistes qui exposent leurs visions. Et, air du temps oblige, c’est une explosion de vert qui est envisagée pour ce Paris hypothétique.

«Paris est plus que jamais candidate à l’organisation des Jeux olympiques de 2024»

Des potagers suspendus, des serres maraîchères, un site de production agricole bio dans une gare réhabilitée, une forêt verticale et un parc de mille arbres pour enjamber le périphérique: l’écologie a l’ambition de conquérir la ville. D’ailleurs, onze des vingt-deux lauréats proposent de faire pousser qui des fruits, qui des légumes, qui des arbres. Aussi, au total des projets distingués, ce sont 26 000 mètres carrés de surfaces plantées qui entreraient dans la ville.

Que va-t-il rester de Réinventons Paris? On ne le sait pour l’instant. Les lauréats sont néanmoins prioritaires pour réaliser leurs projets s’ils réunissent les financements. Car cette initiative se voulait avant tout une opération de communication et un laboratoire d’idées mis en place par la Mairie de Paris. La capitale française entend aussi bien s’en inspirer pour de futures réalisations que briser son image de ville musée figée comme une carte postale sépia.

Malgré la menace terroriste et l’état d’urgence, Paris est plus que jamais candidate à l’organisation des Jeux olympiques de 2024 et de l’Exposition universelle de 2025.

Créé: 12.02.2016, 10h00

Xavier Alonso, correspondant à Paris

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

La débâcle du PLR
Plus...